dimanche 19 mai 2013

Fast & Foirous 6


Vu que j'avais fait un article y a deux ans pour revenir sur tout Fast & Furious et que y a le 6 qui sort mercredi et que je l'ai vu hier, je me suis dit "azy faut écrire un truc dessus, en plus ça fait un bail que t'as pas écrit sur ton putain de blog, les gens qui le lisent vont croire que t'es mort ou que t'as trouvé mieux à faire que raconter des conneries ici".
Bref. Fast & Furious 6. Un cas intéressant car c'est un film de merde archi cool. Je veux dire par là que si c'était un film Marvel, ce serait une merde infâme et ce serait déjà au panthéon des films de merde de 2013 mais FF6 réussit là où les Marvel échouent. Il t'en donne pour ton fric concernant ce que t'es venu voir. Les scènes d'action sont ouf. Bon, attention, c'est pas du Michael Bay non plus, c'est réalisé de façon ultra-fonctionnelle mais c'est efficace, c'est pas du Joss Whedon dans Avengers quoi, y a plus de trois axes et ça bouge bien mais on y reviendra parce qu'avant… Y a vraiment de quoi se marrer avec ce Fast & Furious 6 en vrai.

Déjà faut se rappeler que c'est quand même la saga où la quasi-totalité des persos est COTOREP et dans ce 6ème volet, on fait péter le compteur. Si y avait un radar à débile, ces cons se feraient tous flasher vener. Vin Diesel passe le film à déclamer des platitudes sur la "famille", l'amitié et j'en passe avec un espèce de rictus à chier des limaces et un regard tellement vide que t'as presque envie d'aller dans l'écran le gifler et partir en courant ensuite. Paul Walker revient sur sa lancée du duo qu'il formait avec Tyrese dans le 2 et il retrouve par moments cet espèce de regard totalement abruti… Le pire, c'est que y a pas que les persos qui sont triso : y a aussi le scénariste et lui, il s'est lâché.

Déjà ils commencent le film avec un générique qu'on croirait sorti d'une série télé de merde monté sur une espèce de montage comme font les puceaux sur YouTube de plein de bouts des films précédents histoire de jouer sur la nostalgie et tout le bordel, genre on kiffe vraiment les personnages du truc alors qu'on est surtout là pour rigoler d'eux.
Le truc devient limite triste.
T'as Vin Diesel qui va avoir 50 ans, Paul Walker qu'a au moins 40 ans et ils continuent de se la jouer kaïra du tieks. Toi t'es dans le ciné avec tes potes, t'en peux plus. A chaque punchline où ça joue les durs, t'as mal aux abdos. C'est pas possible.
Mais c'est malheureusement là que le film se la raconte et qu'il pêche. Il croit que t'as vraiment quelque chose à foutre de ces mecs et les mecs croient avoir des persos aussi cools que dans Dostoïevski alors que nan, c'est mort. Mais le film sait pas que c'est mort et il prend un malin plaisir à "développer" ces persos de la façon la plus naze qui soit.
Franchement, hors des scènes d'action, t'as l'impression de regarder un épisode de 90210 avec les noirs qui sont là pour faire des blagues et les autres qu'ont des histoires de soap opera avec Michelle Rodriguez qu'était morte mais en fait non mais elle est amnésique alors Vin Diesel doit de nouveau la séduire et tout. Putain, moi je suis venu là pour voir les tanks faire du trampoline et l'avion se faire harponner comme si c'était Moby Dick, je suis pas venu là pour voir Vin Diesel et Rodriguez se faire la cour comme si c'était encore septembre 2001. Bref, c'est chaud mais j'avoue que ça aurait pu être pire mais le truc intéressant, c'était que Vin Diesel péchotait l'ex de Michael Youn, la keuf brésilienne, à la fin du 5 et je m'attendais à un truc à la Twilight avec Vin Diesel qu'allait devoir jouer Bella et choisir et en fait que dalle.
En gros, ce Fast & Furious 6, c'est le film que te dit que tu peux te foutre au cul toutes les promesses de pistes un peu intéressantes scénaristiquement car on va se contenter de faire du basique et du balisé histoire que ça dure 2h10 et que t'aies bien mal au cul et que tu kiffes vraiment les scènes d'action qu'ils daigneront te lâcher vu le niveau de nazitude totale du reste.

Déjà, t'as cette storyline qui prend une grosse partie du film qui est totalement à chier. Ça aurait pu être intéressant comme je disais mais nan, c'est juste d'un ennui mortel et tellement balisé que t'es là, tu regardes les scènes, tu regardes l'heure sur ton téléphone, tu regardes le Facebook des gens de devant qui se font autant chier que toi et t'es un peu triste. T'es là, tu te dis "putain, je me fais chier devant un Fast & Furious comme si j'étais devant Twilight". On en est là en 2013.
Mais y a pire. Y a le scénariste qui se croit dans Saw et qui raccroche tout ça au 3 dans la scène post-générique (mais ça, c'est cool et c'est la scène que les gens ont le plus kiffé) mais il raccroche aussi ce Furious 6 au Fast & Furious 4 qui était déjà bien casse-couilles dans son genre. Le 4 qui se la jouait "dark" et tendu mais qui était juste chiant en fait. C'est là que tu te rends compte que les Fast & Furious, c'est des films archi-bavards, ça fait que tchatcher et il se passe rien. Y a de l'action et tout hein. Mais il se passe rien en vrai.
Bref, le film, se croyant très malin, raccroche des wagons avec le 4 et t'as un tunnel d'un quart d'heure totalement ubuesque scénaristiquement et ne servant à RIEN qui vient s'insérer entre deux tunnels de vide complet (genre des blagues des deux noirs, Tyrese et Ludacris, marrants certes mais pas oufs non plus ou l'intrigue Twilight de Vin Diesel). Franchement, on avait pas besoin de ça. On voulait de l'action.

Et de l'action, quand y en a, putain c'est cool mon gars. T'as la première grosse poursuite qui est pas mal pour commencer le film (après un bon vingt minutes quand même…) même si j'avoue que ça partait mal. Le méchant a une espèce de Formule 1 blindée criminellement sous exploitée en fait et surtout, la mise en place de la scène ferait sourire même un réal de Julie Lescaut. Les gars viennent serrer un super criminel et sont pas sensés être là et pourtant t'as genre une centaine de keufs dehors, les gyrophares qui éclairent tout Londres et tout à fond… Tu vois ça tu te dis "bon, on a vu pire" mais tu te dis "putain, ça commence mal en vrai".
Puis après un tunnel de blabla et de blablagues rincées, t'as cette poursuite à pieds en montage alterné dans le métro londonien et deux tapes à mains nues plutôt efficaces et bienvenues pour un Fast & Furious. T'as une petite bagarre de Paul Walker contre trois mecs qui se veut violente mais comme on est dans un film tous publics, elle est à chier, tu vois le début et la fin de la tape mais entre temps, t'as juste du chaos à l'écran et t'es là "wah elle a l'air cool cette tape" mais elle est montée et tournée n'importe comment. Il manque juste un mec qui crie WORLDSTAAAAR WOOOORLDSTAAAAAAAR et on s'y croirait. Comme quoi, même l'action n'est pas irréprochable.

Je sais que je suis en train de sonner comme un putain de fumier d'enfoiré là mais quand j'avais vu le 5 la première fois… J'avais kiffé. L'ambiance gros braquage et tout (même si à la revoyure le film est chiant puisqu'il ne se passe quasiment rien pendant une heure vu que nos amis nous exposent méthodiquement, entre deux blagues, le plan de leur braquage pour au final tout foutre aux chiottes et retrouver leurs habitudes COTOREP et dire "gniiii on improvise") faisait la différence.
Là, on est dans un schéma connu, ce Furious 6, c'est juste Fast 4 en plus gros et à Londres. T'as donc de quoi voir passer le temps. Surtout quand le film se met en tête de rendre The Rock marrant. Il a donc lui aussi droit à deux scènes pleines d'humour qui font rire sauf que nan, c'est pas drôle. Franchement The Rock et Ludacris qui font se déshabiller un responsable de vente aux enchères parce qu'il a pas été sympa avec eux. On est où là ? On se croirait dans de l'humour des gars du Jamel Comedy Club. Surtout qu'une connerie comme ça, ça te nique un bon 5 minutes dans le film. Et c'est que ça. Du gras. Tout le temps. Des scènes reloues qui te font vite arriver à 2h10 de film en fait.

Bon, les blagues ne sont pas drôles mais est ce que les méchants le sont ? Ben même pas. Le méchant est même à la limite du naze et méchant pour l'être donc un mauvais méchant. Il veut voler une puce électronique de ouf qui sert à je ne sais plus quoi mais qui vaut des milliards et il est prêt à tout pour ça. Il a une équipe de figurants qui errent dans un hangar tandis que l'équipe de Vin Diesel erre dans un autre hangar. Et la moitié du film, c'est ça. Des gens dans des hangars qui regardent des écrans d'ordinateurs. Ils réussissent à te caler des scènes de course mais bon… Ça fait un bail qu'on a lâché cet aspect des Fast & Furious et que voir des putes bouger au ralenti ne nous fait plus aucun effet mais pensons aux plus jeunes générations qui découvrent leur premier Fast & Furious au cinéma. Ne soyons pas mesquins.

Tout ça pour dire que ce Fast & Furious 6 est un très mauvais film. Un très très mauvais film qui s'en bat les couilles puisque au bout de 1h30 de remplissage (franchement, y a pas d'autres mots), il se rappelle qu'il s'est vendu à nous avec deux putain de scènes dans ses bandes-annonces. La scène du tank et la scène de l'avion. Et là, je mets pas de spoiler, mais putain, mon gars, là je peux te dire que t'en as pour ton fric.
La scène de l'autoroute et du tank est ouf. En vrai, y a des films pour lesquels ça aurait été le climax mais ici, c'est juste le bébé climax. C'est pour se mettre en jambe. Et t'as ce putain de tank qui écrase des bagnoles avec les gens encore dedans et qui shoote des missiles à bout portant sur des caisses et t'as des mecs qui sautent et t'as un plan totalement débile mais tellement cool où Rodriguez est projetée du tank et Vin Diesel saute de sa voiture, genre il soulève ses 300 kilos de carcasse comme s'il s'appelait Sangoku et il la rattrape au vol et c'est n'importe quoi et il manque plus qu'un ralenti et un gros "I BELIEVE I CAN FLY" sur la bande son mais c'est le point d'orgue de la scène et c'est plutôt stylé.
Puis t'as du blabla et t'as peur que le film se soit transformé en une merde style Avengers ou Skyfall genre le méchant a fait exprès de se faire arrêter pour arriver à ses fins et tout mais en fait même pas, c'est juste pour relancer le truc, avec j'avoue un twist que j'avais pas vu venir, genre ouais, on peut être surpris par Fast & Furious et ça nous envoie à la scène de l'avion et là, c'est genre vingt minutes de folie et de chaos, grosse inspiration Unchartedienne avec cette bagarre dans un Antonov ou un truc du genre mais vu le bordel sur la piste, l'interminable piste qui doit faire 300km, c'est pas grave, tu kiffes. La scène est énorme dans ce qu'elle déploie, ça bouge de partout, chaque perso a un truc à faire et surtout, le film a été tellement chiant avant qu'il faut bien ça pour compenser.

C'est pour ça que le film est réussi. Il a vendu de l'action. Il l'a donnée. Et bien comme il faut. Mais bon, il oublie pas d'être quand même tout pourrave et il se finit avec nos amis qui se font un barbecue dans la maison du Fast & Furious 1 et Tyrese qui fait la prière pour remercier le petit Jésus qu'ils soient tous amis. Le tout sur du David Guetta. J'invente pas. On invente pas des conneries pareilles. Bref ils finissent le film là dessus et c'est à peu près de ce niveau quand y a pas d'action donc je te laisse imaginer le merdier. Heureusement la scène qui tease le 7 arrive très vite et ces enfoirés, comme s'ils savaient qu'ils avaient fait un film très moyen vu que ça vaut 5/5 en action et genre 2 pour le reste, ils se saucent totalement pour te vendre le 7 et quand tu vois que c'est Jason Statham en personne, histoire de compléter la Sainte Trinité de la Calvitie (avec Diesel et le Caillou, on aura le Tamtam), qui en a après Vin Diesel et sa bande tu te dis "putain, ouais, je serai là en juillet 2014, j'espère juste que ça sera moins culcul et que ça bougera plus".

En gros, refaites des films de 1h50 putain de merde !
Coupez vos développements de persos merdiques !
Fuck le fan service ! Ce que vous aviez fait avec le 5 c'était cool, là, ça fait forcé la plupart du temps, ça pue !
On veut de l'action ! On veut pas de vos atermoiements !
AAAAAAAAAAAAAAAAAAH !

2 commentaires on "Fast & Foirous 6"

Anonyme a dit…

Bite.

Anonyme a dit…

On sait que tu est parti sur twitter pour écrire des conneries maintenant. Maisère c'est vraiment pas assez pour ton style. Allez reviens.

Enregistrer un commentaire

Followers

 

J'<3 pas tout (sauf les teen-shows et Michael Bay) Copyright 2008 Shoppaholic Designed by Ipiet Templates Image by Tadpole's Notez