mercredi 2 mars 2011

Mourir sans savoir la fin des Feux de l'Amour


Ça, c'est ce qui va tous nous arriver, on mourra tous sans connaître la fin des Feux de l'Amour. Même le mec qu'a inventé la série est peut-être mort sans connaître la fin de son truc. Il leur a p'têt laissé un papier avec des instructions genre "faites durer encore quarante ans si vous voulez mais il faut qu'il se passe ça, ça, ça et ça à la fin. en attendant, faites durer le plaisir.". Platon avait dit que seuls les morts avaient vu la fin de la guerre et en fait, c'est pareil pour les Feux de l'Amour.
Tu te rends compte quand t'as galéré toute ta life pour en arriver à ça et même pas connaître la fin ? Là, c'est la génération qu'a combattu la Wermacht, la génération qu'a fait de la Résistance, la génération qu'a balance des Juifs. Ils en sont là, ils regardent Les Feux de l'Amour tous les jours et ils sont pratiquement sûrs de pas en avoir la fin. On a sans doute des années de retard sur les kainris et ça, on sait que le public va pas s'amuser à le télécharger en avance pour pouvoir venir flamber sur Twitter que untel c'est trop un ouf ou que cette saison est moins bien que l'autre. C'est simple, Les Feux de l'Amour, y a pas de saison, ça arrête jamais. C'est plus fort que la vie qui s'arrête un jour ou l'autre pour toute chose créée par le Créateur (pour ceux qui y croient). Les Feux de l'Amour, c'est l'Univers, en constante expansion.
C'est triste de se dire qu'ils regardent tous ça et qu'ils verront jamais la fin. Tu me diras quand on dit que les vieux sont cons, y a des raisons. Et ça en fait partie. Je suis sûr que c'est un des tests pour voir où t'en es de ton naufrage ça. T'as ceux qui se pissent dessus voir se chient dessus face à l'intensité du truc, là tu sais que t'es vieux quand t'en arrives là. Tu me diras c'est pas pire qu'être en transe devant Dexter. T'as ceux qui, comme moi, radotent et racontent toujours les mêmes trucs, bon j'ai un répertoire plus large mais j'ai aps de guerre à raconter. Grand regret. T'as ceux qui se rappellent plus de ce qu'il s'est passé y a deux ou trois épisodes : boom Alzheimer, direct, c'est comme ça qu'ils ont dépisté Annie Girardot. Car Les Feux de l'Amour, c'est pas comme vos séries de branleurs où tu peux ne pas regarder une saison et t'as le "Previously on Caca Show", là que dalle, faut suivre. Tu loupes une semaine, t'es dans la merde et t'essaies même pas de reprendre. Ils ont su pour Michael J. Fox comme ça aussi : y avait Victor Newman qui annonçait à sa femme qu'il allait divorcer de sa gueule et t'avais Michel Renard en train de trembler sa race et tout, y a sa meuf qu'est venu et l'a vu de dos et qu'est d'abord parti genre "wooooow tu te branles devant Les Feux de l'Amour ?!" puis elle a vu que nan, il tremblait juste, elle a cru qu'il avait froid mais nan même pas, il pouvait pas avoir peur non plus, nan il était devenu vieux comme une sorte de malédiction d'avoir joué des ados attardés tout ce temps. Nique Retour Vers le Futur.
A la base, je voulais même pas tailler comme ça dans cet article, il devait être limite mignon genre réflexion sur la mort et tout le bordel, un truc qui mette de bonne humeur mais chasse le naturel et il revient en Hummer.
Ma grand-mère a regardé ça des années, quand je partais en vacances avec elle, tous les midis après les infos, on avait droit à cette connerie, le pire c'est que je suivais à moitié à force puis dès qu'elle rentrait et que mes parents prenaient le relais, c'était terminé, mais elle a regardé ça pendant des années et des années, dès qu'elle a été à la retraite jusqu'à ce qu'elle fasse un AVC et qu'elle en loupe des mois et des mois et devienne tellement gogole que c'était même plus la peine d'essayer de suivre. Plein de vieux se font baiser par Les Feux de l'Amour.
Après je sais pas si y a un au-delà ou pas mais après le film d'Eastwood qui doit baltringuer de mourir un truc de ouf pour nous avoir pondu un truc aussi faible mais imaginez un peu les vieux dans les maisons de retraite. Ils sont déjà morts pour le monde extérieur mais imaginez que ça existe juste pour cette scène : t'as tous les vieux qui attendent comme des tox aux Portes du Purgatoire ou du Paradis ou de l'Enfer et dès qu'un autre vieux arrive : "alors qu'est ce qu'il s'est passé ?" et là, "oh moi je regardais pas ça, je regardais Toute Une Histoire.". Il se fait cracher à la gueule je pense. Y avait les black on black crimes, t'as les vieux sur vieux crimes.
Je sais même pas pourquoi je vous parle de la mort. J'ai dû y penser l'autre jour quand j'arrivais pas à m'endormir et j'ai du m'imaginer mon enterrement ou ma crémation ou une connerie du genre et j'ai essayé de voir qui viendrait et des trucs comme ça puis je me suis dit que l'important, c'était pas de mourir mais de laisser une trace avant de dégager car comme vous le savez pour chaque occidental mort, il y a douze bébés Chinois qui naissent et eux, ils ont de la suite dans les idées. Ils arrivent à la fac de St Denis, personne comprend rien à ce qu'ils racontent, en cours de scénar t'as envie de te suicider quand ils mettent trois semaines à lire quatre pages mais ils ont leur diplôme avant toi. Me demande pas comment, me demande pas pourquoi : regarde Envoyé Spécial et je suis pas raciste : je vais au buffet chinois, et ouais.
Parce qu'en parlant de buffet chinois, quand tu meurs, lui, il sera toujours là, c'est pour ça que y a un mec dans les chiottes qu'a marqué son nom au marqueur comme Chris Marker et ses chats chelous. Bon, ça sera nettoyé un jour mais il se dit qu'il a laissé sa trace. Pareil pour les mecs de l'auto-école qui "chattaient" sur le mur de la salle où on faisait le Code de la Route là. "Algérie en force !" "Nique ta mere l'algérie" "fils de pute ta mere" "Orlywood en force" "H.B. en force pd", j'avais rajouté une connerie genre l'Équateur en force mais j'ai appris après qu'ils avaient repeint mais je suis sûr que les gosses ont remis ça derrière, tu nous files des stylos et un mur tout blanc et personne pour surveiller et c'est pas notre putain de baraque, on te nique ton mur.
Mouvement perpétuel comme Les Feux de l'Amour. Mais y a pire que laisser des traces et savoir qu'elles seront effacées, c'est ne pas en laisser et pire du pire encore, savoir que tout ce qu'on fait, ça a rien d'exceptionnel, que tout le monde fait ça et que t'as là quarante, cinquante, cent ans et que ça ou rien ben c'était pareil, on t'oublie. Les cassos du buffet chinois de samedi dernier, heureusement que je suis là pour raconter leur histoire car qui le fera ? Ils ont cassé des verres, ils avaient ramené leur propre bouteille de vodka de l'extérieur, ils gueulaient comme des connards, t'en as un qu'est allé aux toilettes et qu'en est sorti pour annoncer triomphalement qu'il venait de se vomir dans les mains à toute l'assemblée et son pote qui au moment de s'arracher fauche un verre à pied qu'il range dans la poche intérieure de sa veste en me regardant droit dans les yeux genre "han me balance pas" et que je me contente de le regarder genre "t'es sérieux tu vas carott un verre ?". A part les Chinois qui ont même pas vu pour le verre, personne n'aurait raconté ça.
Tout ça pour dire que je vous félicite d'avoir lu ces divagations jusqu'au bout si vous êtes arrivés jusque là parce que je crois que je ne savais pas moi même où je voulais en venir mais j'y suis arrivé.

0 commentaires on "Mourir sans savoir la fin des Feux de l'Amour"

Enregistrer un commentaire

Followers

 

J'<3 pas tout (sauf les teen-shows et Michael Bay) Copyright 2008 Shoppaholic Designed by Ipiet Templates Image by Tadpole's Notez