jeudi 30 décembre 2010

L'Enfer est une ado de 18 ans


Ça fait vingt minutes que j'entends ricaner et du sucre être cassé sur le dos de gens. Elles sont trois dans la pièce d'à côté. Ma soeur et deux autres Prix Nobel qui sont ses potes. Enfin je sais pas si c'est ses potes vu qu'hier une des deux a sonné, j'ai demandé qui c'était, c'était Machine, j'ai dit putain encore elle, elle a pas de baraque ou quoi ? "Nan, elle a pas d'amis.". L'amitié quoi.
Ça fait une demi-heure qu'elles sont là à cracher sur le dos de gosses qui je suis sûr étaient parmi celle qui étaient là l'autre jour. Y en a une qui était là l'autre jour qui se fait insulter là car elle était venu avec un pantalon en cuir brillant et des chaussures vernies. Apparemment à puteland, c'est une faute de goût. En attendant, elles se suçaient toutes les bites qu'elles n'ont pas mais après lesquelles elles courent. A croire que y a que quatre mecs dans leur game.
Puis le grand sujet de discussion c'est Facebook, qui a ajouté qui, qui a retiré qui, enlever son mur juste pour voir quelles soirées il va y avoir. "Nettoyer son Facebook" qui consiste à dégager les gens qu'on aime plus ou qu'on ne connaît pas. Y a trop de dealers sur Facebook parait-il. Là, elles disent qu'à 22 ans, il faut se faire un nouveau compte où on garde que ses amis proches. Pourquoi 22 ans ? J'en sais rien, je veux même pas savoir.
J'apprends qu'elles se font de faux profils de meufs pour surveiller les mecs, leurs mecs, et essayer de les draguer et tout. Font croire qu'elles les ont croisés à des soirées quand le mec se méfie et voilà, c'est parti. Et elles sont fières d'elles. C'est la nouvelle vague ça, les gosses des années 90. Bon je sais que y en a des bien dans le lot mais là celles là, faudrait qu'un mec entre en mode Battlefield, arrête de se la jouer buisson avec son fusil de sniper, qu'il carotte un putain de tank et qu'il vienne leur exploser la gueule à ces connes.
Parmi ces trois gosses, y en a une, une retapeuse professionnelle. Tellement abrutie que franchement si j'étais elle, je me ferais du souci pour mon avenir. Une gosse obsédée par la real TV et surtout qui est beau, belle, joli, jolie etc… Son obsession. "Tu la trouves belle elle ?" "Moi je le trouve beau" "Ma cousine elle est trop jolie". Cette gamine, c'est franchement un puits sans fond, je me rappelle même pas de ses Greatest Hits mais y en a de bons. Genre une fois, ma mère repeignait un truc, elle arrive, se plante à côté d'elle, imaginez une voix de débile, c'est elle et elle lâche "vous refaites la peinture ?". Pareil avec une ex copine à moi qui était très très tatouée dans le dos à laquelle elle a dit, attention là c'est du lourd, "t'as un tatouage ?". Et j'ai ça, qui habite dans l'immeuble à côté, qui squatte ici tous les jours, tous les soirs, à casser les couilles avec ses conneries et tout. Elle m'a encore fait me demander si je faisais un rêve, un cauchemar ou si c'était la réalité quand je l'ai entendu dire, bon ça fait deux ans qu'elle devrait avoir le bac hein, mais qu'après le bac, elle deviendrait bien avocate.
J'en suis arrivé à un point, je leur dis même plus bonjour ou quoi, elles font que se tailler dans le dos, l'hypocrisie à l'état pue, c'est des salopes mais pires que toutes celles que vous avez pu rencontrer. Même Judas se sentirait outshiné. Pensent qu'à boire de la vodka et fumer leurs clopes qui puent d'ici. Je leur dis d'aller fumer sur le balcon parce que bon, faut être sérieux quand même. Je leur dis pas d'arrêter de fumer, qu'elles le chopent leur putain de cancer, on pourra se foutre de leurs gueules et dire qu'elles sont moins jolies qu'avant ou que leur style a baissé et ce genre de conneries. Elles trouvent des gens superficiels mais ça fait une heure que ça dure la fashion police de tous les gens qu'elles connaissent.
Aaaaah ma soeur vient de dire "mon frère, c'est un ouf, il fait rien demain". Demain étant le 31/12. Je gueule que "ouais je fais rien et je ferais rien". "Pourquoi ?". "Parce que je m'en bats les couilles de la nouvelle année.". "Mais c'est trop bien !". "Pourquoi ? Parce que tu vas p'têt avoir ton bac cette fois ?". Gitane va. Ouais, je vous raconte le truc en live. Ma soeur a eu son bac par magouilles, en gros au rattrapage, le mec lui a demandé quelle note il lui fallait et lui a mise. Je sais pas si il lui a pas mis autre chose que la note au passage. Vous allez me dire, han le fou, comment il parle de sa soeur mais elle mérite, elles le méritent toutes.
Hystériques, à courir après des mecs qu'ont encore moins de Q.I. qu'elles n'ont de ces couilles dont elles parlent tant, qu'elles se battent tant et qu'on leur casse tant, aculturées, totalement incultes, leur demande même pas les dates des guerres mondiales, ma soeur pensait que y en avait eu quatre. Ont jamais lu un bouquin de leur vie à part contraintes et forcées par l'école. Ça se branle devant Dawson, Grey's Anatomy et toutes les séries de merde possibles et imaginables. Et là, ça s'inquiète parce que "on n'a rien pour demain". Je leur conseille de rien faire et de surtout bien rester chez elles pour le faire. Que je fais pas garderie demain soir. Que demain soir, je reste tout seul, tranquille et que j'en ai rien à foutre du nouvel an, je veux regarder Arthur tranquille. Ces bestioles ne connaissant pas l'humour, j'ai droit à la délégation dans la chambre, là je vous parle, elles sont là, ma soeur en retrait qui me dit de pas d'abuser.
T'es sérieux là ? Tu vas regarder Arthur le 31 ? T'es un cassos. Ouais, je bois pas, je fume pas et j'ai pas envie d'aller me faire chier avec des gens qui vont faire que ça toute la nuit. T'es un ouf. T'écris quoi là ? Ta biographie, ça va faire un statut Facebook, pas plus. Ma soeur me fait comprendre que là ça aurait pu être la vanne de trop mais ça fait marrer les deux abruties. Je leur explique donc mon point de vue sur le réveillon, la nouvelle année, tout ça. Qu'au fond, ça sert à rien et que c'est juste une énième excuse pour boire et faire "comme tout le monde". On fait chier les reclus qui font rien ce jour là, d'autres aimeraient bien ne rien faire mais ont trop peur d'être pris pour je sais pas quoi alors ils préfèrent aller se faire chier avec ces gens sur qui ils cassent du sucre le reste du temps, pour toujours parler des mêmes conneries en boucle, essayer de se faire pécho par untel pour se rabattre sur untel, si les mecs vont jouer les connards, elles l'auront mérité car elles vons jouer les putes et au final, tout ça sera que du grain à moudre pour poignarder les gens dans le dos. Je leur ai expliqué ça pratiquement verbatim mais ça les a juste fait rire.
Moi, je laisse faire, c'est pas mes gosses, j'ai pas enfanté ça, j'ai pas de responsabilité là dedans, si leur seule préoccupation c'est de pas avoir de soirée le 31/12, elles méritent tout ce qui peut leur arriver, ça leur apprendra. Au début, ça me faisait peur mais en y repensant, beaucoup de gens qu'ont passé l'âge sont encore dans ce genre de mentalités à 24 ans, 30 ans et plus. J'aurais pu écrire un bouquin sur le sujet des potes de ma soeur, là elles taillent une gosse qui s'est fait faire une réduction mammaire et qu'avait fait sa terminale au Canada tout ça pour faire un CAP de merde maintenant qu'elle est revenue. Là, je suis à moitié d'accord, les études à l'étranger, c'est un truc qui fait marrer les mecs du 9-4 encore plus qu'une saillie de Dieudonné mais ce sera peut-être un sujet pour plus tard puis bon, j'ai déjà passé le sujet en revue dans un de mes scénars qui fait une bien longue sieste, donc produisez-moi et vous aurez mon avis sur le sujet.
Encore un article qui sert à rien et qui n'aura été que divagations sur divagations mais bon, c'est sans doute le dernier de l'année. Je me relis même pas. Ce sera un crachat balancé comme ceux qui me le sont dans les oreilles depuis trop longtemps.

0 commentaires on "L'Enfer est une ado de 18 ans"

Enregistrer un commentaire

Followers

 

J'<3 pas tout (sauf les teen-shows et Michael Bay) Copyright 2008 Shoppaholic Designed by Ipiet Templates Image by Tadpole's Notez