mardi 3 août 2010

Pretty Little Liars - Saison I Episode 1 - DA PILOT




C'est l'été, c'est les vacances, ça veut dire qu'on embarque son MacBook Pro alors qu'on est pro dans pas encore grand chose et qu'entre deux passages à la plage, on peut regarder des séries TV qu'on a chopé légalement sur iTunes.
Je dois dire que cet été, je commençais à désespérer. A part The Boondocks et Rescue Me qui en sont respectivement à leur troisième saison (en six ans…) et sixième saison, y avait pas grand chose à se mettre sous la dent.
J'ai donné sa chance à la huitième merveille du monde, Community, mais c'était pas drôle, le dernier épisode vu avait la bonne idée de faire avoir un secret inavouable au gros black sportif : il faisait de la danse en cachette. Le seul point positif de l'épisode, c'est qu'il n'y avait pas la plaie de la série : le prof d'espagnol joué par le Chinois déchaîné de Very Bad Trip et de Role Models, deux films auxquels il offrait déjà leurs scènes les plus pourries. Chapeau (chinois) bas.
J'ai tenté Rubicon. C'était chiant. Human Target. C'était chiant. Huge. Aurait pu être marrant, c'est devenu chiant en vingt minutes. Treme. C'était pontichiant. Persons Unknown. C'était ultra chiant. Il me reste Haven à essayer sérieusement, Parks & Recreations à continuer et Gravity à regarder sérieusement aussi. Et Mad Men j'ai déjà tenté le coup mais déjà que j'ai pas fait semblant d'aimer Inception pour faire bien, je vais pas vous faire de dessins pour vous dire à quel point c'est chiant. Je suis tellement tourmenté et je traîne si bien mon mal être post Seconde Guerre Mondiale (même si c'était y a quinze ans) dans cette société ultra consumériste mère de celle que l'on connaît aujourd'hui que je vais m'en jeter un petit derrière mon impeccable cravate et m'en fumer une en regardant dans le vague, ce sera vintage. C'est le résumé des six épisodes de Mad Men que j'ai vu ça.
Bref. C'est pas glorieux et j'ai oublié d'embarquer avec moi les dvd de Gossip Girl appartenant à la fratrie. Mais bon, ne vous faites pas d'idées, on a les dvd depuis décembre et j'ai vu sept ou huit épisodes depuis tout ce temps. D'aventures en aventures, on en revient à Los Angeles et à ce qui était en tête de gondole de toutes les librairies : Pretty Little Liars. Une série de bouquins qui est now a smash hit on ABC Family. Je me suis donc dit… pourquoi pas ?


Oh non, le hater professionnel va faire une fixation sur moi.

Ça commence avec les gamines qui sont genre les meilleures amies du monde et qui se sont réunies pour écouter Don't Trust Me dans une baraque de Rosewood en Pennsylvanie sensée être flippante mais qui sent trop le studio pour être honnête. A l'intérieur, quatre gosses, la brune qui est une sorte de Silver et que je vais appeler Silver, très mignonne d'ailleurs la gosse et à l'inverse de Silver de 90210 elle a l'air d'être l'héroïne de sa série, comme quoi chez ABC Family, on sait comment ça marche pour plaire à King Hater.
On a aussi une chinoise ou viet ou je ne sais quoi que je vais appeler la viet, une meuf qui a porte des pulls avec des motifs losangés que je vais appeler la coincée et une blonde quelconque qu'on va appeler Abadah. Elles discutent et tout à coup un bruit effrayant, elles flippent et sursautent mais ouf, ce n'est que leur pote, Alison, qui leur faisait une farce. Le truc qui va servir pour la suite c'est qu'elles partagent tous leurs secrets ensemble ET quand elles se réveillent en pleine nuit, Alison a disparu.
Boom, saut dans le temps, 1 an après. Silver avait déménagé mais elle revient et sa mère est une des meufs de Charmed. Aussi y a son père qu'a des secrets mais elle veut bien les garder pour lui. C'est pas Pretty Little Liars, c'est Secret Story. Silver va faire un tour en ville, elle a seize ans, va dans un bar où elle rencontre un beau jeune homme prof d'anglais. Ça tombe bien, c'est ce qu'elle veut étudier. Ils ont les mêmes goûts musicaux. Ils s'embrassent. Bon, là, on sait tous où ils vont en venir dans deux-trois scènes quand ça sera la rentrée des classes mais c'est pas grave. C'est une chaîne pour ados, ils sont sans doute suffisamment cons pour pas voir venir le truc.


C'est du Axe que tu mets ?

On passe à Abadah qui s'amuse à faucher des trucs dans les magasins chicos genre Bloomingdale's et elle se fait même pas arrêter. Trop une ouf. Au lycée, Silver a un flashback de quand elle et Abadah ont vu son père à l'arrière d'une bagnole en train d'embrasser une jeune fille bref il semblerait que ça soit de famille de jouer à fond sur les différences d'âge.
En cours, la viet apprend à Silver qu'elles sont plus trop potes, elles restent polies et tout mais c'est fini les soirées dans les vieilles baraques pour se faire des blagues de merde. Le prof arrive dans la classe pour couper court à tout ça et c'est le mec que Silver a embrassé. Il s'appelle Mr Fitz. Là dessus, elle reçoit un SMS qui dit "Peut-être qu'il s'amuse tout le temps avec des élèves. Beaucoup de profs le font. Demande à ton père." et c'est signé A. Comme Alison, celle qui a disparu. C'est maléfique.
Y a une reunoie qui emménage justement chez Alison. J'espère qu'ils vont pas nous faire une feinte de merde genre Alison avait un journal intime planqué dans un mur, la reunoie l'a récupéré et s'est amusée à jouer les corbeaux parce qu'elle en avait marre d'écouter Single Ladies.
La viet, Emily, et la reunoie s'embrassent après avoir discuté. La viet reçoit elle aussi un message mais sur papier où y a marqué qu'elle s'est trouvée une nouvelle pote à embrasser. Signé A bien sûr. Puis c'est au tour de la coincée, Spencer, de recevoir un mail qui dit qu'elle veut toujours se faire les mecs de Melissa, sa frangine je crois, je regarde pas très sérieusement mais on comprend le principal. Puis une scène chez Abadah, qui s'appelle en fait Hanna, avec sa mère qui contrôle ce qu'elle mange et ses histoires de vol qui lui retombent dessus, en fait elle est cleptomane, et elle reçoit le seul message un peu marrant de l'équipe : "Attention Hanna. Il paraît que la bouffe de prison fait grossir. - A". Et Silver s'appelle en fait Aria.


Et oui les filles, KFC a fait faillite.

Puis comme il allait plus rien se passer, boom, ils retrouvent le cadavre d'Alison donc enterrement et tout et tout et tout sur de la pop sirupeuse. Aria a encore embrassé le prof dans les escaliers de l'église en lui disant que même si c'était pas bien elle voulait continuer. Y a un keuf qui arrive, le détective Wilden qui veut reprendre l'enquête à zéro car now, c'est plus qu'une disparition, c'est un meurtre. Pendant l'enterrement, y a une certaine Jenna qui s'est amenée, c'était pas une pote d'Alison mais tout le monde a fait sa gueule de Victor Newman en la voyant arriver donc doit y avoir quelque chose. Et elles reçoivent un dernier SMS pour cet épisode mais là, elles le reçoivent toutes et ça dit : I'm still here bitches and I know everything. Puis on a un plan sur le cercueil. Ben oui, si Alison est encore là, QUI est dans le cercueil ?!
On dirait Gossip Girl, on dirait Souviens Toi l'Été Dernier, on dirait Veronica Mars (mais à un moiiiiindre niveau, juste y a un mystère quoi) et c'est cool en fait, ça se regarde bien, là c'est le premier épisode donc c'est peut être normal que ça passe pas trop trop vite mais ça risque de devenir mieux après. Nan ?

1 commentaires on "Pretty Little Liars - Saison I Episode 1 - DA PILOT"

purplee_ on 4 août 2010 à 02:47 a dit…

Ben moi j'ai regardé les 5 1ers épisodes.. et j'aime bien! \o/

Enregistrer un commentaire

Followers

 

J'<3 pas tout (sauf les teen-shows et Michael Bay) Copyright 2008 Shoppaholic Designed by Ipiet Templates Image by Tadpole's Notez