mardi 29 juin 2010

au pédiluve, y a pas que des pédophiles ben au cinéma, y a pas que des cinéphiles


Et de toute façon, les cinéphiles de ciné dimanche qui sortent froidement que "Meurtre à la Maison Blanche", c'est un "beau film", j'en ai soupé.

Passé ce préambule, attaque gratuite contre un péquenot que j'avais entendu dire ça à un de ses potes à la campagne, on va passer aux choses sérieuses. Le sujet du jour, le cinéma, pas le cinéma sous son aspect théorique genre "le cinéma, c'est mieux que la vie" ou les trucs de fou à la Truffaut, naaah, on va parler du cinéma sous son aspect pratique. Aller au cinéma et ce que ça implique.



Pour beaucoup de gens, voir les films au cinéma c'est mieux parce que c'est un grand écran, un bon son (enfin ce qu'ils appellent un bon son : en gros, c'est fort). C'est plus vraiment ce qui me fait aller au cinéma. J'ai pas vu Avatar quoi, donc l'aspect technique, ils peuvent se le foutre au cul. A la limite, un des bon côtés que je trouve au ciné, c'est qu'étant dans la salle, j'ai plus de chances d'aller au bout d'un film mais même ça, c'est plus acquis, quitter la salle pendant le film, c'est un peu mon hobby ces derniers temps.
Nan, ce que j'aime quand je vais au ciné, c'est les autres gens.

Dès que t'arrives, t'en as devant les affiches, ça s'embrouille, ils savent pas ce qu'ils vont aller voir, toi tu sais alors cette partie là, on passe. A l'intérieur, t'as soit la queue pour les caisses humaines qu'est souvent tellement longue que ça met les salopes en transe alors tu laisses tomber, surtout que t'as la carte illimitée. Soit les machines.
La caisse a quand même ses bons côtés. Quand y avait pas de machines, je faisais la queue et y avait un caissier, du lourd le mec, qui s'amusait à faire le mec qui comprenait pas l'accent anglais des vieux et les faisait répéter x fois. Il a essayé de me faire le coup avec "Darjeeling Limited" à l'époque mais je lui ai dit que je connaissais son truc, que ça marchait pas. Mais c'est vrai que quand t'entends des vieux demander des places pour "burne aftère ridingue", tu comprends que ça soit tentant.
Mais c'est marrant quand tu tombes sur des nerveux qui au lieu de demander une place pour Tolérance Zéro demandent "Deux places pour The Rock !". Ou les gens qui demandent des places pour des films qui sont pas/plus/pas encore à l'affiche. Ou les vieux qui m'ont demandé quand j'ai pris une place pour Devil's Rejects si c'était un beau film, j'ai pas fait la pute, c'était peut-être leur dernier film, je leur ai conseillé d'aller tout voir sauf ça. Ou alors mes préférés, ceux qui demandent au caissier si le film est bien ou si y a du monde. Ceux là j'ai même pas envie de développer, vous pouvez le faire vous même.
Des fois t'as des entrepreneurs aussi. Ils se séparent genre le mari fait la queue aux machines, la femme fait la queue aux caisses et ça se joue au premier qui sera servi. Une fois, c'était du temps d'Indiana Jones 4, (film de merde d'ailleurs, j'avais fait une critique sanglante que vous pouvez retrouver ici), le mec et sa meuf étaient au même moment au choix des billets et là le mec a gueulé à sa femme un magnifique "putain, c'est que en veauste !". J'ai rigolé, mon pote a pas compris pourquoi, le mec m'a mal regardé.

On rigole, on rigole mais ce jour là, nous on était allés voir le film en VF. J'avais pas envie d'aller le voir mais mon pote me payait la bouffe après donc je me suis laissé tenter. Mais avant que quelqu'un gueule "bouh VF !", je vais juste vous dire de pas commencer à me lancer sur les histoires de VO/VF parce que si vous êtes un ayatollah de la VO, je vais défendre la VF juste pour vous faire chier. Je vois pratiquement toujours mes films en VF et ça m'a pas rendu plus con et une VO n'a jamais rendu un film de merde moins merdique. J'ai vu Casino Royale en VO, on connaît le résultat. Et y a des VF mieux que les VO genre les vieux Eddie Murphy, Scarface qu'est moins naze et plus drôle en VF, Bad Boys II qu'est encore plus gogole-mito comme ça et j'en passe. D'ailleurs à la fac un jour en première année, y a eu un sondage sur le sujet. On était deux à aller voir les films en VF et à en être fiers. Les plus virulents des VO-istes étaient des mecs qui se targuaient de jamais avoir vu de films en VF.
Genre à 3 ans, quand ils se branlaient sur Aladin, ils savaient lire quoi.

Tout ce qui est la vente de popcorn et tout, c'est pareil, on va passer vite fait, j'aime bien le popcorn donc les gens qui râlent après les ruminants et tout, le dites pas trop fort, on aime tellement l'esprit de contradiction dans le 9-4 qu'on serait capables d'aller chercher du popcorn exprès, même si on n'en a pas envie, juste pour faire chier. Le seul truc chiant des confiseries comme ils disent c'est quand un abruti s'achète un Coca, le renverse dans la salle, que tu t'assois là et que t'as les pieds qui collent comme si le mec s'était branlé juste avant que ça soit ton tour de voir le dernier Lindsay Lohan.

Après tout ça, t'arrives enfin dans la salle. Et ouais, c'est une mission d'arriver dans la salle. Et même dans la salle, c'est pas fini, t'as toujours les esthètes de la place qui font déplacer toute une rangée pour pouvoir s'assoir ensemble où ils veulent. Ces gens là sont dignes des casse-couilles qui veulent te faire changer de place dans l'avion, je leur dis non à chaque fois, la seule fois où j'ai dit oui, je me suis retrouvé à côté de gosses ricaines du Minnesota qui croyaient que je pigeais rien à ce qu'elles racontaient parce que c'est bien connu que dans le monde l'anglais est autant parlé que le wolof et qui me trouvaient kinda cute mais que je devais avoir 26 ans alors que j'en avais 20 à l'époque. En tout cas, j'ai entendu piailler plus de huit heures cette fois là.
A chaque fois je fais ça, je vous parle d'un truc puis ça me rappelle autre chose et on se perd. Je suis pire qu'un film de Tarantino. D'ailleurs faut pas aller voir de films de Tarantino au ciné, y a toujours des collégiens qu'ont vu Pulp Fiction avant hier qui s'improvisent exégètes et qui te refont la vie et l'oeuvre du copieur/colleur avant et pendant les pubs. Puis c'est toujours à ce moment là, dans une salle parisienne mal foutue d'avant la guerre spéciale culs de jattes avec pas de place pour les jambes et tous les sièges au même niveau que t'as un con de Blanc de 2 mètres avec une touffe de cheveux à faire palir un reunoi des seventies qui s'assoit pas à côté, pas derrière, pas super loin mais juste devant toi. Alors tu soupires, tu dis "putain…" surtout si la salle est vide et que t'as l'impression que le mec s'est mis là exprès par défiance puis finalement tu changes de place si tu peux.
Puis les pubs commencent. Alors t'as la bande annonce du film geek du moment, t'entends plus un mot parce que les mecs se branlent dessus puis une meuf dit que ça a l'air trop con/trop nul et tu sais qu'elle a raison en plus mais tu dis rien, tu regardes les deux mecs qu'étaient à fond sur le truc se faire petits. Puis t'as une bande-annonce genre Saw VI qui crée une émeute à la séance de 22h30 du vendredi soir de The Descent II quand les mecs se rendent compte que Saw VI, ça fait saucisse. Puis t'as les pubs de merde pour lesquelles t'auras toujours un connard pour rigoler alors que c'est les mêmes qu'on a déjà vu 1.000 fois à la télé avant de venir. Sinon t'as les pubs pour les commerces locaux qui sont toujours grave cheaps mais qui réussissent toujours à faire marrer tout le monde surtout si un mec fait une vanne raciste genre "rah ouais les juntao ils sont al avec leur restaurant" ou "ahah la grosse boîte de reunois, laisse tomber.". On dirait pas mais c'est bon enfant.
T'as le groupe de mecs qu'arrive genre à dix qui font bouger toute une rangée. Le mec qui dit à sa meuf de se déplacer "sinon ça va partir en couille". La meuf de devant qui regarde la tenue des autres filles et commente genre "rah la pute, elle s'affiche à venir en mini-short alors qu'il caille". Le ciné > la fashion week. T'as le mec qui préfère s'asseoir sur les escaliers pour rester avec son pote plutôt qu'aller tout seul ailleurs. Dans ces cas là, les vigiles savent que ça sera intenable et viennent même pas essayer de dire aux gens de retirer leurs pieds des sièges ou quoi.
Et ça, c'est des séances "normales". Imaginez les avant-première comme Pamela Rose où t'entends un mec gueuler à Kad et Olivier que si c'est pas drôle, il va les défoncer. Ou bien celle de Banlieue 13 où un mec à dit à MC Jean Gab'1 que Rohff le cherchait et que Gab'1 a chauffé tous les fans de Rohff (9-4 oblige) en disant qu'il l'attendait tandis que les érotomanes gueulaient à Ally McTiana qu'elle était bonne. Ou encore celle de Banlieue 13 Ultimatum où un mec a jeté tout son popcorn sur La Fouine alors qu'il quittait la salle après que son pote ait filé son portable à Besson pour que ce dernier dise bonjour à sa mère.

Après ça, les lumières s'éteignent et le film commence. Et c'est parfois que le début en fait. Le Dernier Samouraï, t'as un mec qui s'est lâché et qu'a dit à un mec qu'il le niquait, qu'il niquait le ciné et qu'il niquait même Tom Cruise. Ce gosse devait préférer Shogun avec les oiseaux se cachent pour mourir. Un autre mec lui a dit qu'en attendant, c'était Tom Cruise qui le niquait parce qu'il avait payé sa place. Ça a failli se taper, ils ont arrêté le film un moment puis ça a repris.
Là, vous devez vous dire que ça doit être l'enfer sur terre une séance dans un ciné de ce genre mais moi j'aime bien, j'adore même, je me nourris de ça. Entendre un mec gueuler "oh le batard" quand une belle voiture est réduite en bouillie, c'est trop cool. Les mecs déconnent mais tu sens qu'ils sont dedans. On a pas besoin d'être concentrés comme des oufs devant un film, on compte pas en parler sur notre blog parisianiste juste après ou sinon, on en parle comme moi et on taille tout du long quoi. L'analyse sérieuse ? Pfff.
Pour vous dire à quel point c'est pas l'enfer, je serais prêt à emmener une fille avec moi à une séance de ce genre. Même la fille aux ongles verts, c'est vous dire à quel point j'y crois à ces séances là, c'est des séances mémorables, c'est des souvenirs inoubliables, c'est légendaire, c'est mythique. Voir un film d'horreur ou un film Europa en banlieue et mourir.
C'est le bon côté des films chiants sinon, au moins t'as du spectacle dans la salle.

1 commentaires on "au pédiluve, y a pas que des pédophiles ben au cinéma, y a pas que des cinéphiles"

Iris a dit…

Putain tu sais vendre du rêve toi.

Enregistrer un commentaire

Followers

 

J'<3 pas tout (sauf les teen-shows et Michael Bay) Copyright 2008 Shoppaholic Designed by Ipiet Templates Image by Tadpole's Notez