vendredi 27 novembre 2009

Niou Moune d'un des deux réalisateurs de American Pie


Twilight 2 New Moon / Tentation de Chris Weitz


Image
Phase d’hibernation entre twaïlaïte et niou moune.

A moins d’avoir plus de 30 ans et/ou un QI un peu développé, tout le monde sait ce qu’est Twilight. La tétralogie littéraire de Stephenie Meyer. Oui on dit tétralogie et pas quadrilogie, ça existe pas ce mot, c’est les beaufs qui disent ça et qui doivent parler de cinquologie, de sixologie et de setologie. Et oui, elle s’appelle Stephenie sans A, c’est comme les Hadrien avec un H, ça sert à rien mais c’est pour se faire remarquer et faire sentir au petit qu’il est spécial et qu’il aura le droit de casser les couilles à tout le monde. Après tu crois que t’as le droit de venir en cours avec un chapeau de merde à la Gavroche, une queue de cheval massive à la Francis Lalanne et une veste à la Napoléon qui fait qu’on se fout de ta gueule et que t’as en prime le droit de tailler sur ce qu’ont écrit les autres pour le cours parce que t’es dégouté que le prof ait dit que ce que t’avais fait était pas bien. Le pauvre Hadrien dont je parle, s’il relit ça, il va faire comme pendant le cours et sortir de la salle, genre grave vener pour aller prendre l’air, il va laisser son ordi tout seul, tout malheureux.
Bref ne nous égarons pas, c’est pas 90210 et j’ai pas 5 pages à écrire. Là c’est Twilight, j‘ai 20 pages à écrire. Twilight, c’est l’histoire de Bella Swan qui part habiter à Fourchettes avec son père Charlie Swan qui a une moustache, que tout le monde appelle Charlie parce qu’ils ont tous l’air d’être partis jouer au foot ensemble un jour et il est divorcé de la maman de Bella qu’on a vu dans le un sur les routes et dont on a plus ou moins entendu parler dans le deux. Bella est arrivée au lycée mais ils ont fait une connerie, ils l’ont laissée aller au lycée public au lieu de l’envoyer au centre pour autistes. Par chance, y en a plein d’autres comme elle, ils sont tout pales, on dirait qu’ils vont mourir et ils vivent au ralenti tout comme elle : c’est les Cullen. Et parmi eux, le mec le plus laid, flippant et qu’a l’air d’avoir la trentaine bien entamé (alors qu’il est sensé faire 17 ans) : Edward. Elle tombe amoureuse de lui, lui il est plus gay que la gay pride et la fait galérer à mort, il se passe rien, des vampires méchants viennent gacher la partie de base-ball, elle se fait kidnapper, il la sauve, c’est fini mais une vampire méchante est pas morte et ça se finit sur du Radiohead pourri. Fallait bien enfoncer le clou d’une façon ou d’une autre.

Image
Fan de Twilight ?

Ce qui prenait 30 secondes à être lu, c’est 600 pages en bouquin et 2h et quelques en film, ça déconne même pas. Je supputerais bien que c’est parce que le public visé est lent et qu’il faut lui donner les infos lentement et plusieurs fois pour qu’il les assimile (dans le livre, il parait qu’Edward est très beau, l’auteur le dit une ou deux fois). Mais ce serait méchant et je suis pas du genre à supputer. Surtout que des gens très bien vont voir Twilight. La preuve, j’ai vu le un et le deux. Et j’irai voir le trois alors que j’ai trouvé que le deux était l’une des merdes les plus monumentales qu’on ait vu depuis celle que j’ai lâchée le 15 octobre 1998 (j’étais en sixième et j‘avais dix ans, sauté le CP, yeah bitch) et Casino Royale avec Daniel Craig. Mais j’irai quand même voir le trois. Pourquoi ? Parce que je suis un con. J’aurais sans doute x autres films à voir, déjà là quand je suis allé voir Niou Moune le jour de la sortie, j’avais The Box qu’était sorti depuis deux semaines à voir et que j’ai toujours pas vu au moment où j’écris ça et que je verrais sans doute en divx parce que bon, je passe la semaine à Paris, c’est pas pour y retourner le week-end voir un film que je vais pas comprendre. Nique sa mère ça.
Vous avez vu ce que j’ai fait là ? J’ai écrit une page de critique de Niou Moune sans parler de Niou Moune, juste pour dire un truc que vous pouviez tous deviner : que c’était de la merde. Mais j’ai pris soin de préciser que c’était de la grosse merde. J’ai même dit « monumentale ». Ça veut dire genre Tour Eiffel ça. Ça veut dire monumental comme la muraille de Chine. On peut la voir de l’espace la merde dont je parle. Les singes soviétiques sont en orbite et ils envoient des messages en russe par MSN aux mecs de Moscou qui disent « putain tovaritch, y a une merde plus massive que le Kremlin qui se propage partout et elle scintille quand le soleil est à côté, nan on a pas bu trop de vodka ». Le pire c’est que je me moque, je me moque, je me moque mais j’ai réservé ma place sur le Net pour voir ça. Une heure avant, j’ai réservé par Internet une place de ciné pour la première fois de ma vie, j’ai perdu ma virginité de la réservation de place de ciné en ligne avec Niou Moune. Je m’en souviendrai donc toujours.
J’ai quitté plus tôt, je suis arrivé devant le ciné rejoindre un anti-dépresseur fait fille que ceux qui doivent reconnaître reconnaîtront et que les autres reconnaîtront pas, c’est beau Internet, après un échange de SMS assez impressionnant, malheureusement j’ai dû effacer mes messages envoyés :

‘J’ai réservé ma place tu devrais faire pareil j’angoisse sinon!’ - 17h21

J’avais répondu qu’ayant la carte j’étais pas sur de pouvoir réserver en ligne.

‘Tu peux j’ai vérifié je suis evil. T’ai envoyé le lien.’
- 17h23

Notez que je réponds vite à mes SMS, mails et tout. J’ai réservé ma place sur le site de gaumontpathé etc…

‘Ya plein de filles qui font la queue, sauf que la myenne d’âge ça doit être 22 ans.’
- 18h10

Ce SMS là, (je dis pas texto, c’est les cons et les fans de Daniel Craig qui disent texto), bref ce SMS là, je l’ai reçu 12 fois au moins. Harcèlement.

‘On vient de passer sous la barre des 20 ans en moyenne d’âge. mean girls de 12 ans en approche.’ - 18h12

Moi à ce moment là, je m’apprêtais à foutre le camp. Vous remarquerez que des gens savent écrire des SMS en français.

‘ça couine déjà un peu… Dehors. J’ai peur pour l’intérieur de la salle.’ - 18h25

Là, j’étais vraiment sur le départ. J’ai foutu le camp et dit que je foutais le camp.

‘J’aime ce live report ça va servir pour plus tard’ - 18h28

Tu croyais pas si bien dire. J’ai ensuite dit que je descendais du métro.

‘Roger that’ - 18h29

Oui, polyglottes et organisés comme dans l’armée Américaine. J’ai dit que j’arrivais bientôt. A ce moment là, j’étais comme les films : coming soon.

‘Vite,je dois faire pipi!’
- 18h31

Et enfin je suis arrivé. Devant le ciné, c’était vrai, y avait du moooooonde, ma camarade de jeu et de recherches documentaires à visée sociologique, documentaire et humoristique était donc déjà là, à l’écart de la meute qui devait commencer à se dire que putain de merde, la queue était longue (au moins autant que celle d’Edward ou Jacob suivant vos tendances) et qu’elles auraient peut-être pas de place.

Image
Naaah, c’est ça des fans de Twilight.

Image
Y en a même qu’on croirait être l’union de saletés consanguines.

Image
Et d’autres prêts à s’afficher pensant qu’ils pourraient pécho. (J’ai vraiment cru que c’était des mecs au début)

Image
Et d’autres, on comprend pourquoi elles aiment. Elles veulent manger Edward !

Image
Le fan le plus hardcore est au bout de la file ! Méfiance !

C’était la minute on se moque du physique et de la gueule des gens toute honte bue.

Heureusement qu’elle m’avait dit de réserver, mais j’aurais pu éviter tout ça quand même en allant prendre une place aux machines, les gens qui font la queue ça fait très on peut payer qu’en espèces et on défonce l’argent de poche de la semaine pour le ticket de ciné sur les Champs, la boisson et le GROS pop corn. Ouais, l’argent de poche de la semaine dans ce quartier c’est ça à peu près + de quoi aller faire les courses après dans le coin.
Non mais on rigole, on rigole, on rigole. On se fout de la gueule des fans de Twilight parce que c’est des filles et tout mais c’est pas plus con que les fans de Star Wars qui dansent dans leur garage avec des manches à balai, ceux de Star Trek ou du Seigneur des Anneaux qu’apprennent des langues qu’existent pas ou ceux d’Harry Potter qui croient que c’est des histoires vraies. Bon, ils font de leurs séries des religions aussi débiles que les vraies au passage mais c’est pas grave, ils font ce qu’ils veulent et moi je peux rester dans ma tour d’ivoire et me foutre de leur gueule alors qu’ils en profitent. Ils ont raison.
Ah oui et j’avais une oreille bouchée cette semaine là, donc j’entendais rien. Un bourdonnement mélangé à un sifflement et j’avais l’impression d’être sourd et mal au crâne fâché et tout et tout et j’allais voir Niou Moune le jour de la sortie à la séance de 18h45, on peut dire que j’ai fait preuve d’avoir des couilles ce jour là. Et j’étais loin de me douter de ce à quoi j’allais assister. La bande-annonce était cool et donnait envie même mais ça on y reviendra sur cette escroquerie. Tickets pris, c’est parti, la salle est blindée, ça piaille de partout, j’ai pas vu beaucoup de mecs, ça piaille. Avoir une oreille bouchée, c’est misérable dans les lieux publics dans le sens où vous entendez le bruit de fond bien comme il faut mais ce que vous voulez vraiment entendre, allez vous faire foutre, vous l’entendrez pas, faut vraiment tendre l’oreille et faire un gros effort. On a du s’asseoir au premier rang dans ce ciné qui faisait penser à la cantine du collège tellement c’était bruyant. Sauf qu’à la cantine du collège, j’avais pas l’oreille bouchée et les conversations étaient mieux. « T’as pas d’amis parce que tu pues. » etc… Le premier rang au ciné, c’est misérable mais là bizarrement ça allait cette fois là. C’était pas le pire. Et ça allait à ma droite j’avais pas une folle, c’était pas une Twi-Hard (imaginez un taliban qui s’énerve que si vous dites du mal de Twilight, c’est ça une Twi-Hard), c’était quelqu’un de normal qui venait voir La Saga du Désir Interdit Twilight Chapitre 2 : Tentation. Ca ferait peur quand même s’ils les adaptaient vraiment chapitre par chapitre leurs rouleaux de papier toilette. Ils pourraient en plus « J’étais dans ma chambre et je pensais à Edward et à ses bras musclés et divins ». Boom, un film de trois heures ça.
Pendant les pubs et les bandes-annonces, ça a pas arrêté de parler. Pas arrêté. Aucune bande annonce n’aurait pu faire fermer quelque gueule que ce soit, ils auraient du mettre le film direct, ils ont rien donné envie de voir à qui que ce soit, les gens ils étaient là pour savoir si la vampire méchante allait finir par se venger ou pas. Je sais même plus qui elle voulait buter la vampirette rousse là. Si c’était Bella ou Edward ou conquérir le monde. On s’en fout de toute façon, on reviendra là dessus après. On sentait une certaine excitation dans la salle, on aurait dit que l’Algérie était qualifiée pour la Coupe du Monde. Puis le film a commencé et y en a quelques unes qui ont instauré la loi martiale en faisant des shhh, shhhh dès que le logo M6 est apparu. M6. Elles étaient comme à la maison avec ça, elles savaient ce qu’allait arriver et faisaient savoir aux ignorantes que c’était le moment pour elles de fermer leurs gueules parce que LEUR film allait commencer. Un peu comme les strip-teaseuses qui disent que la chanson de J-Lo qu’elles mettent avant de vous faire une lapdance à L.A. est LEUR chanson comme si elles étaient les boss d’Interscope Records, là c’est LEUR film. Mais moi je vais pas fermer ma gueule, au contraire, c’est le moment où je l’ouvre pour de bon ça.

Image
Twi-Hard en tenue de combat pour le film.

[Allez pas voir le film pensant être assis à côté d’une fille comme ça, les photos du dessus sont plus réalistes. Je dis ça pour pas être accusé de publicité mensongère ou quoi.]

Comme vous avez tous du vous en rendre compte, le film a changé de gueule. Le premier film était bleu, là ce sera jaune pipi et marron caca. Le premier plan du film est la note d’intention du film. Ou en tout cas un bon présage de ce qui va suivre. La pleine lune prend tout l’écran et le titre s’affiche leeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeentement à l’écran. Vraiment très très très très lentement. On aurait dit que le film ramait. On aurait dit le début de Ben Hur ou des films de fous de l’époque qui duraient six mois et où il y avait une « ouverture » de dix minutes avec juste de la musique. Sauf que là, c’était la lune et le titre qui s’affichait. Genre on savait pas ce qu’on était venus voir. J’ai senti venir le coup à ce moment là que j’allais me faire chier, d’ailleurs j’ai dit que c’était déjà chiant à mon accompagnatrice. Dans certains cinés aux USA, j’aurais pu me faire vitrioler la gueule pour ça.
Après y a eu une scène où Bella était dans une clairière et elle voyait une vieille toute dégueulasse puis Edward comme d’hab et elle se rendait compte que la vieille c’était elle et que Edward il était toujours pareil parce qu’il était immortelle mais qu’elle, elle allait mourir vu que ce n’est qu’une humaine. Bella veut donc devenir vampire par pure vanité : pour rester « belle », garder son regard bovin indéfiniment et ne plus à avoir peur de la mort puisqu’elle ne pourra plus jamais mourir si elle devient vampire. Par contre vu que c’est une végétarienne d’après le un, ça va lui casser les couilles de devoir boire le sang du gibier qu’ils iront chasser. Mais bon, c’est un détail j’imagine tant qu’elle est avec Edwaaaaaaard.
D’ailleurs en parlant d’Edward il fait son entrée en scène peu après à l’école. Tout le monde s’est bien garé comme il faut, lui il arrive, il gare sa Volvo n’importe comment par rapport aux autres et il sort en marchant au ralenti, la chemise volant au vent. J’ai pas compris l’intérêt de mettre au ralenti des trucs que les mecs font déjà au ralenti. Tout le truc c’est déjà au ralenti, à quoi ça sert d’encore plus le ralentir ? Ils essaient de tester la théorie de la relativité ou quoi ? Ils croient que j’ai que ça à faire ? Y a Irlande-France après quand même. Et je sais déjà, au bout de cinq minutes, que je vais devoir aller au grec pour me remettre de ça. Pour reprendre des forces. Moi je me nourris pas en pensant à Edward et à sa scintillante intensité. Ou scintillante absence d’intensité.
D’ailleurs parlons en d’Edward. Il est tout pale, il a les yeux tout niqués, on a l’impression que lui et toute sa putain de famille est à ça de crever et personne dit jamais rien. Ils les trouvent juste bizarres ? C’est vraiment faire passer les péquenots pour encore plus cons qu’ils ne le sont vraiment. Il aurait fallu leur envoyer les services sanitaires dès qu’ils ont vu leurs gueules, on dirait qu’ils ont des trucs pire que la grippe A. Et ouais, il est moche hein, vraiment. Et en cours c’est marrant parce que quand on lui demande de réciter une phrase de Roméo & Juliette, il la sort comme ça, mais c’est comme s’il avait fait les codes vu qu’il a genre 100.000 ans et qu’il a eu le temps d’apprendre plein de livres par cœur. Au passage, on parle de Roméo & Juliette donc en gros ils essaient de dire que New Moon c’est du même niveau que Twilight mais bon à ce niveau là, on va dire que Bad Boys II aussi c’est inspiré de Shakespeare.
C’est d’ailleurs dans cette même scène anodine que le film commence à faire preuve de son humour. Si vous avez eu de la peine avec les « blagues » du un, amenez les lames de rasoir pour le deux, quoique maintenant vu que le film a fait plus de box-office en un week-end que tous les films français de l’année réunis, vous l’avez tous vu et c’est trop tard, vous pourrez pas vous ouvrir les veines aux moments sensés vous faire rire quand le film arrête de se prendre plus au sérieux qu’un documentaire sur le cancer du cul (que le film a assurément). Bref, première grosse blague du film : les filles regardent Roméo et Juliette d’un air las, un garçon est bouleversé et le viet qui ressemble au viet qu’est dans tous les films récents mais en fait c’est pas lui (le con a du refuser le seul film qu’a vraiment cartonné de tous ceux qu’on lui a proposé) est lui carrément en larmes. Mais si c’est drôle, faites un effort.

Image
Elles veulent emmener des morceaux d’acteurs chez elles.

Après, c’est là que je commence à être bien emmerdé. Je me souviens plus de grand-chose. J’avais ma putain d’oreille bouchée, j’entendais tout en sourdine et je commençais déjà à souffrir. Heureusement qu’au premier rang on peut allonger les jambes. Ça aurait vraiment été la mort sinon. Une torture chinoise comme on dit. Même si là, ce serait plutôt une torture mormone. En gros, je sais plus trop ce qu’il s’est passé après, je connais pas les livres par cœur, j’en ai même lu aucun, alors j’ai pas l’aide mémoire de 600 pages pour m’aider. Je crois bien qu’on a vu Jacob arriver avec ses cheveux longs et sa tête de débile profond. Il a dit bonjour à Bella ce qui a provoqué une extrême jalousie de la part d’Edward. Dommage que Confessions Intimes n’existe plus, ils auraient pu passer dedans à la case : « mon fiancé vampire est trop jaloux, lol ». La jalousie d’Edward se manifeste par le fait qu’il a un léger frémissement dans l’œil, c’est presque imperceptible mais suffisamment pour faire faire une tête de chien battu à Jacob.
Après c’était l’anniversaire de Bella. Et au lieu de passer la soirée avec son père le shérif, elle le laisse en plan et va faire la bamboula chez les Cullen qui lui offrent tous des merdes. Au passage, le shérif c’est pas une flèche, il sait rien, que dalle. Il sait pas ce que sa fille fait de sa vie, il sait pas qu’elle traîne avec des vampires et bientôt avec des « loups-garous » (han spoiler ?), je mets « loups-garous » entre guillemets parce que bon faut voir la gueule des loups-garous mais on y reviendra. Bref le mec sait rien mais il est shérif. Heureusement que y a de bons citoyens qui font jamais les cons à Fourchettes sinon il serait vite dépassé. Quand y a un truc, tout ce qu’il fait c’est emmener tous les autres flics et de vieux Indiens marcher dans la forêt. Il est tellement naze en keuf qu’à cause de lui Tiger Woods est dans un état critique.
Elle est donc allée à la fête organisée par les Cullen puis elle s’est coupée et la goutte de sang qu’elle a laissée tomber (au ralenti), ça a rendu ouf le dénommé Jasper, qui gagne la palme de la plus belle tête d’attardé du film. On dirait un vrai. Il s’est pris pour les dents de la mère à Cohen (laissez tomber, c’est une vanne qui date du CM2 ça) et s’est jeté sur elle mais Edward s’est interposé et l’a jeté sur le piano. Parce qu’il faut savoir qu’Edward est le seul qui a le droit de faire du mal à Bella. Il éclatera tous les autres qui essaieront de le faire. Avant de commencer ma diatribe sur le fait que le livre le plus misogyne que je n’ai pas lu ait été écrit par une femme, intéressons nous d’abord aux pouvoirs des vampires. Parce que s’ils ne boivent pas de sang humain et ne terrorisent personne, Edward sait lire dans les pensées, Jasper peut changer l’humeur des gens et Alice est Madame Soleil. C’est tellement pourri qu’on se croirait dans Heroes mais ça méritait d’être souligné à un moment où un autre, par souci de complétion. Les parents ont peut-être aussi des pouvoirs mais j’ai pas fait gaffe. Et le gogole qui joue dans 90210 et la meuf qu’avait écrit Thirteen en ont peut être aussi mais eux, ils font vraiment de la figuration, ils servent à rien. Déjà que la plupart des persos ne servent à rien, eux ils servent littéralement à rien, c’est dire le truc. On a du leur envoyer le scénar et je les vois demander un pdf à la prod pour pouvoir faire un ctrl-F ou pomme-F, si c’est des gens pour qui une souris à deux boutons c’est trop de responsabilités, pour chercher où est leur perso et pas avoir à se taper tout le scénar à base de : « Bella stares at something far away. Edward does too. ».

Image
Pas dans Twilight. Faut pas rêver. Des vampires qui tuent des gens, vous déconnez les mecs.

Là attention je vais vous faire gagner quarante minutes de film (au moins, au bout d’un moment j’ai arrêté de regarder l’heure). Surtout qu’entre temps j’ai reçu un SMS d’une jeune fille proche de mon cœur (de pirate) mais qui ne lira sans doute pas ces lignes qui m’a demandé ce que je faisais, j’ai dit que je me faisais chier devant Niou Moune et elle a dit que je l’avais trahie car je devais le voir avec elle. Mais bon, je suis là pour vous faire gagner du temps, même si vous avez déjà TOUS vu le film. Edward quitte Bella pour une raison débile mais elle l’aime quand même toujours parce que plus elle est ignorée, bafouée et traitée comme de la merde, plus elle l’aime. Cette saga du désir interdit c’est comment devenir une femme battue en quatre leçons. Bella est comme les femmes battues, elle revient toujours. Son amour (aussi appelé bêtise) est tellement fort qu’elle ne se rend pas compte de ce qu’elle dit slash fait par amour pour cet affreux Edward.

Image
Gratuit : une meuf mélange de vampire, de fantôme japonais à cheveux sales et de pute

Elle est prête à mourir (vu qu’elle veut être transformée en vampire), prête à perdre son âme (pas une grande perte vu ce qu’elle en fait) et prête à tous les sacrifices en fait pour lui qui n’a l’air de vouloir qu’une chose : la posséder et en avoir l’exclusivité. Tous les mecs du film ne pensent qu’à une chose : la protéger. Ils veulent qu’elle n’ait le droit de rien faire et qu’elle écoute ce qu’ils lui disent de faire putain de merde. Twilight : best-seller en Afghanistan, au Pakistan et dans tous les patelins en -stan.
Pour illustrer la rupture, y a eu un plan pas mal. Vraiment bien visuellement et une bonne idée. Malgré mon oreille bouchée, ça a remis mon cerveau en marche. Bella reste assise trois mois sur sa chaise, toujours habillée pareil et la caméra tourne autour d’elle tandis que le temps passe. On voit des enfants déguisés passer dehors et il y a des citrouilles. Puis au tour suivant, les feuilles tombent. Et enfin, il y a de la neige. Le tout sur une super chanson de Lykke Li. Si vous connaissez pas… Pff, vous êtes des branleurs, même moi je sais qu’il n’y a pas que 50 Cent et Lil’ Wayne dans la vie. D’ailleurs le cd de ce Twilight est mieux que celui du précédent : là y a trois chansons bien, dans l’autre ? Aucune. Mais revenons en à ce fameux plan qui déchire. Vous savez comment ils foutent tout en l’air ? En nous prenant pour des débiles. Pour des abrutis. Pour des cons quoi. Sur les images d’Halloween, ils écrivent en gros OCTOBER. Puis sur l’automne, NOVEMBER. Et la neige, beh c’est DECEMBER. On aurait pu comprendre nous même, okay on vient voir Niou Moune et on regarde plus ou moins assidûment 90210 et Melrose Place mais quand même. On est pris pour des attardés tout le long, les dialogues disent et répètent mille fois les mêmes choses, c’est effarant. Faut croire qu’ils font ça pour se mettre au niveau de leur public de base. Je veux dire, même un Taxi 3 fait plus confiance à son public que ça.
Pendant tout ce temps où il se passe rien, Bella passe ses nuits à crier comme s’il lui fallait un exorcisme. Pourquoi elle crie ? Nan, c’est parce qu’elle a eu trop peur en voyant Paranormal Activity, c’est juste parce que Edward est parti. Elle envoie des mails à Alice et on a droit aux mails en voix off parce qu’il faut bien que le film dépasse les deux heures à brasser le vent, ce serait pas drôle sinon. Tous les mails sont retournés à l’envoyeur mais elle continue à en envoyer. D’ailleurs ça pose pas de problème dans Twilight ça car apparemment la meuf les recevait quand même. Ou alors elle recevait des visions de Bella en train de lui écrire les mails alors c’était comme si elle les recevait même si elle les recevrait jamais. Elle est peut-être pas si conne que je le dis la mormone.

Image
Regardez moi ce regard de petite traînée.

Pour passer le temps, Bella se rapproche de Jacob qui s’est coupé les cheveux et qui porte des motos à bout de bras. Et là on apprend que ce qui peut arriver de mieux à une fille qui vient de se faire larguer c’est regarder bêtement un peau rouge et ses potes débiles réparer des motos pendant que la fille aura un sourire idiot sur le visage. Ca donne envie de se faire larguer. Mais au bout d’un moment même Bella en a marre et elle veut revoir Edward. Et pour ça, faut qu’elle fasse des trucs dangereux genre faire de la moto, traverser au rouge ou manger chez Flunch. Et comme elle a des couilles, elle le fait et y a un Edward fantomatique qui apparaît à chaque fois pour dire « Fais pas ça », « Attention » et des conneries du genre jusqu’à ce que Bella se plante en moto et que Jacob vienne la sauver.
Bella se fait une égratignure, Jacob dit qu’elle a besoin d’un pansement alors il retire carrément son t-shirt…

Image
EMEUTE ! VITE OUVREZ LES BOUCHES A INCENDIE ! LES HARPONS !

… et il se révèle très, très, mais alors très, très, très musclé. Ce qui est très dérangeant car il a une tête de petit autiste de douze ans dans un corps de bodybuilder bourré de stéroïdes à qui il resterait deux ans à vivre tranquille avant que les reins ne le lâchent pour de bon et le reste avec. Les filles sont donc en extase devant Jacob parce qu’il est musclé. C’est là qu’entrent en jeu les distinctions de Team Jacob et de Team Edward mais ça c’est un vaste sujet. Un très vaste sujet. Y a des doctorants à l’université de la Sorbonne qui sont dessus depuis la sortie du bouquin, c’est dire.
Après autant être honnête, on se faisait chier mais là on se fait encore plus chier. Y a en plus un branleur du lycée qui veut sortir avec Bella mais le mec est une grosse victime. On apprend que le cousin de Jessica a eu la lèpre (Meyer se croit encore au temps des mormons, des pionniers et de Christophe Colomb). Bella flirte avec Jacob qui a déchiré son dernier t-shirt pour Bella car il passe le reste du film torse-nu. Et par solidarité, ses autres potes peaux rouges font de même et ils se promènent donc tous torses-nus sous la pluie, bravant la tuberculose, juste pour montrer leurs nouveaux muscles. Et à Fourchettes, personne ne trouve ça ridicule, on comprend que les vampires aient pu habiter là tranquille toutes ces années.

Image
Lui il est con, il a pas compris que c’était les autres qui se promenaient comme ça !

Je passe encore une heure de film. Entre temps on a découvert sans grande surprise que les Indiens se transformaient en loups-garous (qui ressemblent plus à de mignons renards issus du Monde de Narnia) et qu’ils chassaient les vampires et les tuaient. Ils les tuent hors champ et sur du bruit signé Thom Yorke de Radiohead qui donne l’impression de regarder une pub EDF/GDF/Suez alors que c’est sensé être les scènes d’actions du film ça. Y a le vampire reunoi du un qui revient deux minutes pour mourir dévoré. Puis la vampire rousse qui veut apparemment buter Bella revient aussi et elle fait mourir un vieil Indien d’une crise cardiaque alors qu’il accompagnait le shérif dans une de ses promenades dans la forêt. Les vampires sensés courir très vite nous sont toujours montrés dans des effets pourris genre L’Homme Qui Valait Trois Milliards. Bella saute d’une falaise et se cogne la tête sur un rocher, elle voit Edward sous l’eau mais elle est sauvée par Jacob.
Tout ça c’est genre une heure et demie de film. On dirait qu’il se passe plein de trucs mais c’est parce que j’en rajoute. Dans la réalité, il se passe rien. C’est comme regarder un accident de bagnole, c’est moche, il se passe pas grand-chose mais on est morbidement attiré par ce qui pourrait peut-être avec un peu de chance arriver ensuite.

Image
Un mec musclé qui bute des vampires (sans se transformer en chien-garou).

Un peu après Jacob essaye de l’embrasser mais alors que les meufs étaient toute en transe dans la salle là elles disent « non, non, non ! » ou « han mais qu’est-ce que tu fais ?! ». Et c’est là qu’entrent en scène les Team Jacob et Team Edward. En gros, c’est les clans de fans parmi les fans. C’est un peu comme les Catholiques et les Protestants : y a la Team Benoît XVI et la Team Que Dalle. Ils sont pas d’accord sur certains points mais ils croient au même bon Dieu. C’est pareil pour les fans de Twilight qui suceraient bien la bite de Stephenie Meyer si elle en avait une. Tout ce temps sans parler de bite, vous vous doutiez bien que ça me démangeait. Et donc voilà, parmi les fans y a celles qui préfèrent Edward et celles qui préfèrent Jacob mais elles semblent toutes d’accord sur un point, c’est que Bella mérite Edward et que Jacob n’est là que pour être le beau toy-boy voué à rester tout seul. Une gentille distraction mais pas un bon amant quoi. Même si je pense qu’il y a eu des fan fictions de faites où les rôles sont inversés et c’est Jacob qui baise Bella et pas Edward qui retourne faire ce qu’il sait faire de mieux ailleurs : l’emo.
Le truc des Team Edward et Team Jacob c’est allé loin ! Y a des menus chez Burger King, des t-shirrts, plein de trucs. Les filles sont à fond là-dessus. En gros, choisir son camp entre Edward et Jacob, c’est comme s’engager au MacDo pour les frites ou les potatoes. C’est comme de faire le choix de vie : Coca Light ou normal ? Ketchup ou mayonnaise ? Par devant ou par derrière ? Mais sachez qu’il n’y a pas de troisième option : mec normal. Il faut être abusif et malgré ses grands airs traiter les filles comme de la merde, être bien paternaliste et tout sinon désolé mais ça va pas être possible. En tout cas, quand on voit ça, ça donnerait envie de s’intéresser à ces histoires de Team Jacob ou de Team Edward.

Image Image Image Image

Ne voyez pas dans le fait que j’ai mis deux photos Team Jacob une préférence de ma part. C’est juste que les modèles attiraient mon œil. J’ai même rajouté une photo d’Edward pour pas qu’on dise que je suis de parti pris (et parce que le t-shirt est vraiment ridicule avec sa gueule de con en manque de crack dessus, on dirait un pote d‘Amy Winehouse). On notera que les filles à cheveux rouges sont plus Edward que les filles à cheveux banaux.
Et si vous voulez vous acheter ça, vous prenez un billet d’avion pour les Etats-Unis et vous allez chez Hot Topic, la boutique officielle des gothiques et fans de trucs merdiques. Vous pouvez aussi acheter tout ça sur le Net mais les frais de port sont tellement balèzes qu’aller en voyage aux USA sera plus avantageux.

Puis arrive le moment comme dans Twilight un où il reste vingt minutes de film et qu’au fond il ne s’est rien passé sorti de vagues intrigues dignes de 90210 et de gags dignes de rien. Se joue alors le nœud dramatique du film quand Alice a eu une vision que les gens commençaient à se faire chier et revient comme par magie. Jacob se la joue menaçant, du moins essaye, et il dit que si elle s’en va pas les choses vont devenir moches. Ça a fait marrer tout le ciné blindé de meufs entre 12 et 25 ans, imaginez l’effet sur une salle blindée de kaïras : crachats sur l’écran et nombreuses insultes sur l’orientation sexuelle du mec. Edward téléphone chez les Swan, Jacob répond et dit que Charlie est pas là (ils l’appellent tous Charlie comme je vous l’ai déjà dit) car il prépare un enterrement. Celui de son pote de randonnée là. Mais Edward comprend pas ça, Edward il est con et apparemment il peut pas lire dans les pensées par téléphone, alors tout de suite il croit que c’est Bella qu’est morte alors il décide d’aller se suicider en Italie pendant une fête où tout le monde se déguise en petit chaperon rouge pour fêter le jour où ce village s‘est débarrassé des vampires alors que y en a encore tout un groupe qui habite là bas, les pires de tous, ils ont la myxomatose, les yeux rouges et tout : les Volturi.
Me demandez pas la logique de ça. Pour le service après vente de la connerie et de la débilité, écrivez un mail à Stephenie Meyer, moi je me décharge de toute responsabilité à ce niveau là. Bref, Edward va là bas pour montrer à tout le monde en plein soleil sa peau en diamant comme ça les Volturi le tueront car eux, ils veillent à ce que les vampires restent des gens de l’ombre et qu’on ne sache pas leur existence. Et Bella décide donc d’aller en Italie pour le sauver et elle part avec Alice sur Virgin Airlines puis elles conduisent dans la Porsche jaune pipi d’Alice sur une route d’Italie avant d’arriver au village où Bella se fraie un chemin parmi les gens tandis qu’Edward retire sa chemise au ralenti et nous dévoile sa sécheresse musculaire, son torse tout pale, ses deux-trois poils qui traînent et ces muscles bizarres qui font un V, les trapèzes je crois, qui le font passer pour un anorexique un peu. Bref, je m’en fous mais j’avais un peu envie de dire « rendez nous Jacob » tellement c’était pas beau à voir.
Heureusement Bella arrive à temps pour sauver Edward de montrer qu’il a une peau qui brille au soleil mais trop tard, les Volturi veulent les voir. Bon, niveau gay, on pensait avoir tout vu avec les Indiens torses-nus mais là on a droit à un remake de La Cage aux Folles chez les « vampires ». Les mecs ont tous des accents merdiques d’aristocrates et ils discutent dix piges avec Edward, Alice et Bella pour en arriver à dire que oh Bella est imperméable à tous les pouvoirs de vampire et qu’elle doit mourir à moins d’être transformée elle aussi en vampire. Là elle jouit sur place en entendant ça. Entre temps, Edward s’est fait défoncer la gueule mais tout le monde a fait comme si c’était lui qu’avait gagné la bagarre (la première de l’histoire à se passer totalement au ralenti du ralenti). Alice a eu une vision du futur d’Edward et Bella. Ils vont passer leur vie future à gambader au ralenti dans une clairière pleine de fleurs et à scintiller ensemble. J’ai pas vu Bambi mais il devait être dans le coin. Les Volturi les laissent repartir et mangent une bande de touristes débiles. Le tout hors champ bien sur, on entend juste vaguement des cris.
Bref, si vous aussi vous avez vu les affiches des Volturi et leurs yeux rouges dans le métro en vous disant « ah va y avoir plein de méchants dans Twilight deux » ben en fait on les voit cinq minutes à la fin et comme tous les autres personnages de la série, ils servaient à rien en fait. Ça change. Pareil pour ceux qui ont vu la bande-annonce en se disant que ce qu’on y voyait ça devait couvrir la première heure et qu’il y aurait des trucs cools en Italie et tout ensuite, ben nan, en fait il se passe rien de plus que dans la bande-annonce à part que les 2 minutes 30 sont étirées sur deux heures dix.
Quand ils reviennent à Fourchettes, Bella dit qu’elle veut être transformée mais Edward veut pas lui faire ça malgré qu’ils votent oui, lui il dit nan. Après elle doit faire un choix entre Jacob et Edward, le choix est vite fait, c’est Edward, Jacob est tellement vener qu’il se retransforme en renard-garou et dans un gros plan sur son œil en 3D, on voit naître une grosse larme de crocodile et il s’en va. Bella s’en fout. Elle a son Edward. Ils reparlent transformation et tout le bordel. Non. Oui. Non. Si je veux. Il voudrait qu’elle le suce que ça ferait pas autant d’histoires. Finalement il dit oui mais à une condition. Elle doit l’épouser. FIN.

Image
Blade désapprouve et fait part de son atterrement.

Wow, j’ai survécu à ce film. J’aurais pas cru que j’y arriverais alors que j’avais une oreille bouchée, que j’ai commencé à avoir mal au cul au bout d’une demi-heure, que j’en pouvais plus et que je me suis affaissé dans mon siège au point de finir pratiquement allongé dessus comme si j’étais sur le divan d’un psy. Le film m’a physiquement anéanti à ce point. Franchement, je mérite une médaille d’avoir tenu malgré mon état de santé et tout. Je mérite un trophée sur la PS3. Un signe distinctif qui me placerait au dessus de la masse parce que j’ai survécu à Twilight deux. Oui, oui, à ce point. Non, non, j’abuse pas. Il faudrait vraiment un truc qui montrerait aux gens que j’ai des couilles et que j’ai tenu. Un truc de ce genre où chaque étoile représenterait un film subi et survécu, une épreuve de moins dans la route vers la connaissance de l’étendue de la bêtise crachée sur un pauvre écran de ciné qui n’a rien demandé. Surtout que y a même pas eu de scène de base-ball débile ni rien de ce genre juste un pseudo mélodrame fatigué.

Image

Ça se termine donc littéralement sur ce fameux « Marry me » qui même si c‘est pas mal comme réplique choc n‘arrive pas à la cheville du « Je met plus de couches » de 2012. Pour en revenir à la fin de Niou Moune, les meufs de la salle étaient dégoûtées de la vie, trop frustrées de pas avoir la suite tout de suite. Alors qu’elles savent très bien ce qui va se passer vu qu’elles ont dû lire les livres quatre fois chacun au moins. Comme les petites fans de Harry Potter qui nous ont cassé les couilles à moi et un pote quand on se moquait de Harry Potter et la Coupe de Feu (déjà avec Edward, abonné aux films longs et chiants donc) et que la gamine s’est plainte qu’elle entendait rien, ce à quoi on a rétorqué qu’elle connaissait le livre par cœur et qu’elle ratait rien. Surtout que bon, finir le film là-dessus comme s’il y avait du suspense c’est encore nous prendre pour des cons. Après avoir cassé les couilles à tout le monde parce qu’Edward était parti, fait quatre dépressions et cinq tentatives de suicides, elle peut tout avoir d’un coup : être marié à Edward, être avec lui pour toujours et devenir une vampire si elle dit « oui » au mariage. Euh, c’est sensé être une fin à suspense ça ? Le pire c’est que je m’attends justement au pire vu qu’il reste deux films encore. J’ose pas imaginer quelles conneries elle a pondues pour délayer ça encore un peu plus.
J’avais rarement vu un tel monument de vacuité. Un film où il ne se passe pratiquement rien et qui arrive à durer plus de deux heures. Un film où tout le monde récite platement ses dialogues qu’il a bien appris par cœur pour pas se faire engueuler par la maîtresse au point que Kristen Stewart et son jeu pourtant très limité arrive à être celle qui s’en sort le mieux. On peut même pas dire que Jacob et Edward jouent vu qu’ils se contentent d’être là et de provoquer l’envie des spectatrices venues en gros se rincer l’œil et être bercées dans leurs illusions sur l’amour. Surtout que pour trouver que ce qu’on voit c’est de l’amour, faut vraiment s’être fait trépaner au fer à souder brûlant. En tout cas, les filles, faudra plus faire chier les mecs quand ils iront voir des films débiles avec Megan Fox. Encore que son Jennifer’s Body était beaucoup beaucoup moins con que le festival auquel on a droit dans Niou Moune. Je vais essayer de rien lire et de rien voir sur Eclipse, j’attends d’être surpris. Il se passera peut-être des trucs avant que le film n’atteigne les 1h40 dans ce troisième volet. Vous imaginez la révolution ? Les fans n’arriveraient plus à suivre. Argh, putain ça va trop vite.
En tout cas, quand le film s’est terminé, moi j’en pouvais déjà plus depuis plus d’une heure. Mon oreille bouchée me donnait mal au crâne et il y avait à la sortie sur les Champs des mecs qui hurlaient et tout. J’ai dit « ah les pauvres, eux aussi ils ont vu Twilight deux » mais en fait nan, c’est juste que l’Algérie s’était qualifiée pour la Coupe du Monde. On a remonté les Champs comme ça. J’étais atterré, atterré, atterré. Je me disais que j’avais perdu encore deux heures de ma précieuse petite vie à cause de Twilight. Le pire c’est que j’irai voir le 3 et le 4. Sans doute dans les mêmes conditions.
Mais la prochaine fois, je me préparerai en m’enfonçant ça bien profondément dans le cul avant d’y aller.

Image
En plus, ça brille !

1 commentaires on "Niou Moune d'un des deux réalisateurs de American Pie"

Popiski on 28 novembre 2009 à 01:56 a dit…

Même s'il m'a fallu presque autant de temps pour lire cette critique qu'il m'en avait fallu pour me remettre de cette bouse, merci d'avoir fait part de ce que beaucoup de gens normaux avaient envie de gueuler aux fans qui, quand les lumières se sont rallumées ont dit (véridique) : "trop fusionnel" ou "putain c'tait trop beau".
Aujourd'hui encore, je me demande pourquoi ces putains de mohicans étaient toujours en train de courrir...

Enregistrer un commentaire

Followers

 

J'<3 pas tout (sauf les teen-shows et Michael Bay) Copyright 2008 Shoppaholic Designed by Ipiet Templates Image by Tadpole's Notez