vendredi 3 avril 2009

Yo, it's Juno dude




Yo yo yiggady yo!

Je m'appelle Juno, (mon père aime la mythologie), j'ai 16 ans, j'ai baisé avec Paulie Bleeker, un mec qu'a pas inventé l'eau froide, qui se gave de tic-tac à l'orange et qui a l'air ridicule dans son petit short jaune, mais que je trouve genre trop mignon et kewl. Une seule avarie (Roger): il m'a mise en cloque. Je peux pas être mère à 16 ans, qu'est ce que je vais faire? Avorter? Le faire adopter?

Je suis devenu le nouveau phénomène ici, je suis même une légende, tout le monde m'adore. L'an dernier, c'était Little Miss Sunshine, cette fois c'est Little Miss Pregnant, et ça tombe sur moi. Je suis donc le nouvel étendard de Fox Searchlight, née pour gagner et être LE film indépendant de l'année. Le problème c'est que ça se voit, comme les scarifications sur les poignets des petites emos, et ça peut donner l'impression que j'en fais trop, que ma famille, mes amis et connaissances sont tous excentriques, que je parle bizarrement pour une ado de 16 ans et bla et bla et bla. Le pire c'est que c'est vrai. J'en fais sans doute un peu trop de ce côté là. Tout ça pour être décalée, me donner de la personnalité, (ou croire que ça m'en donne), et avoir l'air kewl. C'est pas méchant mais ça peut énerver, faire l'ado qui fait tout pour se démarquer. Heureusement je suis pas fan de Kurt Cobain ou de Slipknot, alors tout le monde m'aime et niveau critiques, je fais mieux que la putain de Liste de Shindler mec! Et comme pour le précédent film du chef, celui sur les cigarettes, pas génial hein, mais tout le monde avait genre ADORé et les défauts étaient passés au dessus des gens.

Sinon, plein de gens cool dans mon entourage et qui sont tous passés à la TV: mon père était un putain de nazi dans Oz, mon mec était George Michael Bluth à la télé dans une série à l'humour un peu décalé que seuls les génies de l'humanité, dont moi, pouvaient comprendre. J'ai ensuite fait la connaissance de Michael Bluth et de Sydney Bristow, ils sont géniaux, pas comme dans le Royaume, bleuargh, et y'a même un mec de The Office qui me vend un test de grossesse. Il avait l'air aussi chiant qu'à la télé celui là par contre. Moi, je fais très bien l'ado mais comme j'ai dit, j'ai l'air de tout sauf d'une ado là dedans car je parle pas vraiment comme une ado lambda et j'utilise un argot étrange, mélange d'argot normal et de truc purement hip-hop, for shizzle!, et de trucs... Je me demande sérieusement où je suis allé les pêcher. Heureusement pour moi, je suis adorable et je cartonne quand il s'agit d'amuser la galerie, comme tous ceux avec qui je traîne. On est pas ces gosses assis sur leur canapé, à se demander dans quoi ils vont mettre leur bite, par contre, on est peut être un peu précoces sur certains trucs, pas au point de choper un prix Nobel ou quoi non plus.

A l'inverse de En Cloque Mode d'Emploi, je n'ai pas peur d'affronter la question qui fâche et je vais dans une clinique pour avorter mais je m'en vais parce qu'on me dit que mon bébé a des ongles et que la réceptionniste punk-rock veut me filer des préservatifs qui ont un goût de tarte. Au moins, j'y ai réellement pensé. Et c'est comme ça que j'ai décidé de le faire adopter par un couple qui avait l'air parfait mais qui m'a montré qu'être heureux, c'est pas si simple yo, alors autant que je fonce avec Paulie qui est genre, j'en suis sûre, l'homme de ma vie, même s'il a pas l'air de le savoir. Je règle bien sur ça avant la fin tout en apprenant le sens de sexuellement active, de l'amour (du moins je crois) et de ce qui m'attend une fois adulte. Tout se règle, peut-être un peu trop facilement, mais ça se règle, merci Diablo Cody, l'ex-stripteaseuse ultra cool qu'a écrit mon histoire mérite des kudos pour ça, même si elle a eu la main lourde sur certains trucs. C'est genre super mignon et j'ai pas le temps de vous ennuyer. A part si je me met à parler trop vite, là ça peut devenir ingérable pour certains qui auront peut être envie de mettre fin à leurs jours.

Le reste du temps, j'ai l'impression que ma vie est un film dont je suis l'héroïne, un de ces petits films qui ont l'air sortis de nulle part mais qui sont de véritables machines à tuer le box-office, qui ne coûtent rien et qui sont marketées pour réussir. Par chance, la BO de ma vie, c'est ma musique préférée, Kimya Dawson et donc Moldy Peaches, malheureusement, ils n'ont l'air d'avoir retenu qu'une chanson, Anybody else but you, celle qu'est dans une pub avec un footballeur. Il y'a eu Garden State, Little Miss Sunshine, et me voilà, Juno, peut-être surestimée pour l'instant, on verra plus tard ce qu'il en est, ce que je vais devenir, peut être une ringarde démodée et plus kewl du tout, mais pour l'instant j'en profite et je m'amuse mec.

8/10

Oscar du Meilleur Scénario.

http://img167.imageshack.us/img167/1385/l86972228cdee690ccef4achp4.jpg

0 commentaires on "Yo, it's Juno dude"

Enregistrer un commentaire

Followers

 

J'<3 pas tout (sauf les teen-shows et Michael Bay) Copyright 2008 Shoppaholic Designed by Ipiet Templates Image by Tadpole's Notez