vendredi 3 avril 2009

Gran Torino ou le naufrage de la vieillesse


Attention SPOILERS vu que des gens ont l'air d'avoir envie de se suicider dès qu'ils savent un truc sur un film de merde
Quand je suis allé voir ce film à midi, je me suis dit que c'était facheux parce que j'allais rater le téléfilm pathos de M6. 'Un jour, une histoire'. Toujours des histoires bien édifiantes de grosses victimes. L'autre fois c'était sur une fille soi-disant gothique parce qu'elle s'habillait qu'en noir, bah oui ça amincit, qui se faisait traiter de sorcière dans sa petite ville du Midwest. Des histoires de ce genre qui font bien pitié. A chaque fois. Tous les jours. Ça ravage les gens. Je regarde pas deux jours de suite... Mais quelle ne fut pas ma surprise au ciné de me retrouver avec mon 'Un jour, une histoire' sur un putain de grand écran !

Image
La vraie affiche du film (quand Eastwood n'a pas la tête dans le noir)

Là, gros moyens et ciné oblige, ça se passe sur un perron pendant deux heures. C'est sur un vieux plus vieux que Dieu, Clint Eastwood, qui avait terminé sa carrière d'acteur de façon plus subtile avec Million Dollar Baby qui revient une dernière fois faire chier tout le monde comme le font les vieux qu'on a même pas envie de voir. Et ses nouveaux voisins sont des Coréens, des H'Mong, c'est genre un peuple d'autistes en Corée d'après ce que j'ai compris. Mais Clint ça le fait chier de voir son quartier de polonais ouvriers, qui ont tous eu le bon goût de mourir, envahi par des Coréens, ou plutôt des face de citron pressés, jaunes et tous les épithètes imaginables par lesquels il va les désigner. Bah oui, Clint a fait la guerre de Corée alors il est raciste des Asiatiques, c'est un peu du scénario 101 ça, c'est les bases.

Image
La scène qui revient le plus souvent

Donc Clint envoie chier le curé, boit des bières et parle tout seul. Il lâche des insultes que personne n'entend à part son clébard, (c'est Un Homme et son Chien ardeuh-boilaide en fait) et regarde tout le monde comme si les gens étaient en instance de viol. Il fait ça pendant quarante minutes puis son voisin Tao essaie de lui faucher sa caisse parce que le gang de son cousin lui a dit de le faire. De là naîtra une histoire d'amitié pédophile et gérontophile à graver dans le marbre pour les générations futures parce que des putains de films comme ça, on en veut plus avant longtemps. Même Woody Allen qui aurait du prendre sa retraite y a un moment aurait le bon goût de pas sortir un truc comme ça. Il ferait comme d'hab une merde mais elle serait pas élaborée à ce point. Voir le mec qui a fait Impitoyable ou Mystic River qui étaient tout de même empreints d'une certaine subtilité et ambivalence nous sortir un truc aussi niais et lourd. C'est grave. C'est la démence ça. On dirait qu'avec James Gay et Fincher, ils se sont passés le mot, en se donnant des coups de coude, "Eh on va faire des films de merde et on va voir si les gens vont continuer à nous sucer pour rien" "Hihi, d'accord lol.".

Image
Le racisme dans Gran Torino (sauf que c'est avec des Asiatiques dans le film, pas de Juifs ou de gays, Eastwood n'est pas con à ce point)

Le mec dans le film est un gros raciste mais il a un trauma, c'est que sans faire exprès il a tué un môme à la guerre. Le truc, on le sent venir même si on s'en bat les couilles mais en plus c'est un peu la grosse révélation du film. Sinon on voit le mec être un peu moins raciste et commencer à apprécier ses voisins parce qu'il trouve que les nems c'est bon. Il aime tellement ça qu'il en mange pleeeein. Et il faut voir la scène où il lit l'horoscope dans le journal, annonçant que sa vie bien réglée va subir un grand changement ou encore la scène du shaman coréen qui lui dit que personne ne l'aime et tout mais qu'au fond c'est quelqu'un de bien. On passera sur la musique pseudo militaire à chaque fois qu'il regarde ses souvenirs de guerre ou qu'il joue le nerveux......

Image
Noeud dramatique : Clint n'a pu de bières, va falloir aller chez les voisins

Y a des scènes tellement mauvaises qu'elles frôlent le génie. On a la scène digne de Spoof Movie, où la jeune Coréenne et son mec Blanc, qui est un gros wigger (et qui sort d'on ne sait où pour y retourner aussitôt), traversent le quartier des Noirs et sur quoi ils tombent ? Ben sur trois gros Noirs vindicatifs qui leur demandent ce qu'ils font dans leur hood. Le Blanc les appelle ses frères, ça les énerve grave, mais ils le laissent partir. Ils ont d'autres projets, ils veulent violer la fille ! La fille qui panique mais leur sort quand même des répliques de ouf, le genre de répliques que t'as normalement longtemps après ce genre de situations, des répliques beaucoup trop malignes, trop 'esprit d'escalier' pour êtres honnêtes. Heureusement la patrouille gériatrique arrive, c'est Clint alias 'Grrrrrrr, nom de dieu', 200 ans au compteur, qui descend de sa camionnette, sort son pistolet fait avec les doigts, (il kiffe faire ça, il le fait + de 9.000 fois dans le film), et il fait peur aux trois mecs, mais il leur fait encore plus peur quand il sort un vrai pistolet et qu'ils s'en vont pour de bon. C'est une scène au hasard mais elles sont pratiquement toutes comme ça donc vous aurez de quoi faire. On dirait le petit frère attardé de Collision. Sur le racisme, le film est presque aussi mauvais que son illustre aîné. Il est du même niveau on va dire. Surtout que les vannes d'Eastwood ne se renouvellent pas, il sort toujours les mêmes, on se fait vite chier à ce niveau là. Et à tous les niveaux en fait. C'est le genre de films qui pourraient tuer d'ennui tous les premiers nés ça.

Image
Eastwood a tout piqué à ce chat

Oh oui, la fin déchire tout. Le mec en position christique et tout. Fallait oser. Y en a qu'ont parlé de film de vigilante, de vengeur quoi : le mec met trois chassés dans la gueule d'un gros et baise tout le monde sur une feinte de merde. Bronson va sortir de sa putain de tombe et vous montrer ce que c'est un vigilante si vous continuez à déconner comme ça. Puis bon, le mec a 1.000 ans et il joue le chaud, c'est pas très crédible, surtout qu'il joue un rôle. Pas la légende, pas Clint Eastwood. Un rôle. Et je dois dire que ça me fait un peu chier de voir Eastwood terminer sa carrière sur le rôle d'un vieux qui fait des pistolets avec ses doigts. Et le plan final restera dans la légende. Ce serait bien que ce soit son dernier film et qu'il finisse pas le suivant juste pour qu'on reste sur le plan le plus dégueulasse de sa carrière je crois. En plus de ça, il chante la chanson du générique de fin. Et il chante mal. Et il joue pas super bien non plus : grogner pendant 2 heures, c'est pas ça qui ramène des Oscars, c'est fini ça. Et les autres jouaient encore plus mal.
Mais bon, c'est Clint Eastwood, c'est une légende, c'est 10/10, un chef d'oeuvre et d'ores et déjà un classique.

3 commentaires on "Gran Torino ou le naufrage de la vieillesse"

Anonyme a dit…

Bwahahah ! excellent mec 100/100 daccord avec toi !

Isis a dit…

Moi, j'ai bien aimé. J'ai même, étonnement, pleuré.

Anonyme a dit…

Pff, n'importe quoi. Vraiment.

Enregistrer un commentaire

Followers

 

J'<3 pas tout (sauf les teen-shows et Michael Bay) Copyright 2008 Shoppaholic Designed by Ipiet Templates Image by Tadpole's Notez